Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Investissements Immobiliers > Société Civile de Placement Immobilier > À quel moment vendre ses parts de SCPI ?

À quel moment vendre ses parts de SCPI ?

À quel moment vendre ses parts de SCPI ?

Les SCPI Sociétés Civiles de Placement Immobilier se portent bien et continuent d’avoir le vent en poupe. Les rendements sont attractifs, la valeur des parts augmente et le risque de perte en capital est maîtrisé. L’achat est tentant, mais la revente peut s’avérer difficile.

Si l’épargnant a besoin de récupérer son argent, il doit savoir que vendre ses parts de SCPI n’est pas si aisé. En effet, il s’agit d’un placement souvent moins liquide que ce que l’on imagine, un facteur du « pierre papier » à prendre en considération avant tout investissement.

Alors, comment vendre ses parts de SCPI ? Et surtout, quand les vendre ?

Comment vendre ses parts de SCPI ?

Revendre ses SCPI suppose que vous ayez un acheteur et un vendeur. Les offres de vente sont donc ainsi confrontées aux offres d’achat par la société gestionnaire de la SCPI. Dès lors, revendre ses parts de SCPI peut se faire dans un délai variable, allant de quelques jours à quelques mois. Tout dépend de l’offre et de la demande.

Il convient cependant de distinguer les SCPI à capital fixe de celles à capital variable. En effet, elles n’offrent pas la même souplesse. Par conséquent, les modalités de la vente des parts diffèrent entre ces deux types de SCPI. Nous vous expliquons ici le processus propre à chaque SCPI.

Vendre ses parts de SCPI à capital variable

En optant pour une SCPI à capital variable, la société de gestion a la possibilité d’ajuster le montant de son capital à tout moment. De cette manière, il lui est possible d’ajuster la valeur des parts, même dans les situations économiques délicates. Ici, la valeur de retrait des parts de SCPI est donc fixée par la société gestionnaire, et connue à l’avance des investisseurs au moment de la revente.

La cession des parts de SCPI est donc plus simple que la cession des parts de SCPI à capital fixe. Pour ce faire, l’épargnant doit effectuer un retrait en le demandant à la société de gestion. S’il y a un nouveau souscripteur en face pour un montant égal ou supérieur à celui de la vente, les parts lui sont attribués et le versement de votre argent intervient rapidement.

En revanche, si les demandes de souscription se font rares, il sera nécessaire de patienter plus longtemps. Cependant, la société gestionnaire peut décider de puiser dans ses réserves financières pour vous rembourser plus rapidement, en attendant un contexte immobilier plus propice pour trouver de nouveaux investisseurs.

Vendre ses parts de SCPI à capital fixe

En optant pour une SCPI à capital fixe, la souplesse n’est pas la même, car le gestionnaire ne peut pas moduler son capital à la hausse ou à la baisse en fonction des demandes de souscription et de retrait. La valeur des parts est donc fixé par le marché lui-même, et vous ne pouvez connaître à l’avance le montant de la revente.

Cependant, vous pouvez adresser votre demande de vente à la société de gestion, en formulant le prix de cession souhaité ainsi que le nombre de parts dont vous voulez vous séparer. En fonction de la politique de la société gestionnaire, les offres d’achat et de vente sont présentées toutes les semaines ou tous les mois, voire plus rarement tous les trimestres.

La vente est donc conclue lorsque le prix d’exécution est conforme à votre demande, la société de gestion vous facturant des frais de sortie L’acheteur, quant à lui, paie des frais de cession et des droits d’enregistrement. Néanmoins, vous pouvez céder vos parts sur le marché de gré en gré en trouvant vous-même un acheteur, vous serez ainsi dispensé des frais de sortie.

Quand vendre ses parts de SCPI ?

Y a-t-il une durée de détention minimale des parts de SCPI ?

Contrairement à une idée répandue, la détention de parts de SCPI n’est pas soumise à une durée minimale d’investissement. Cela signifie que vous pouvez demander à tout moment un retrait, à l’instar de l’assurance vie.

Cependant, les SCPI sont un placement à envisager sur le moyen, voire long terme, pour qu’il soit rémunérateur. Ainsi, si vous savez que vous allez avoir besoin de liquidités dans quelques mois ou années, préférez vous diriger vers d’autres investissements, comme les livrets d’épargne ou les comptes à terme par exemple.

Y a-t-il une durée recommandée avant de revendre ses parts de SCPI ?

Bien qu’aucune durée minimal ne soit imposée à la souscription dans la plupart des SCPI, il est recommandé de conserver ses parts pour une durée d’au moins 8 ans. Cette recommandation est préconisée par les sociétés de gestion elles-mêmes, mais également par l’AMF Autorité des Marchés Financiers.

N’oubliez pas, en tant qu’investisseur, que les SCPI gèrent des biens immobiliers. Même si les biens ne vous appartiennent pas physiquement, il demeure que ce type d’investissement est rarement rentable les premières années (achat d’un bien immobilier, travaux à effectuer, prêt immobilier à rembourser, etc.).

Pourquoi faut-il éviter de vendre ses parts de SCPI trop tôt ?

Même si vous pouvez vendre à tout moment vos parts de SCPI, vous risquez de perdre de l’argent en réalisant l’opération trop tôt. En effet, revendre vos part au bout de quelques mois ou années seulement comporte les inconvénients suivants :

  • Un rendement limité pour durée de détention trop courte, les intérêts n’ayant pas le temps de se cumuler entre eux,
  • Des frais de souscription à payer à la sortie, représentant généralement entre 8 et 12 % de votre investissement de départ,
  • Des pénalités bancaires dans le cas où vous auriez financement l’achat de parts de SCPI via un emprunt immobilier,
  • La perte de vos avantages fiscaux si vous avez opté pour une SCPI fiscale de type Pinel ou Malraux.

Néanmoins, il est bon de savoir qu’il est toujours possible de vendre ses parts, et cela même si la société de gestion se trouve en difficulté pour vous rembourser sous 12 mois maximum. En effet, elle serait dans l’obligation d’informer l’AMF et de procéder à la vente des biens immobiliers pour rembourser les souscripteurs.

Pour une revente facile des SCPI, pensez aux supports alternatifs

Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir investir sur un placement si long, mieux vaut vous tourner vers des supports alternatifs, afin d’améliorer la liquidité de votre placement.

Bien que les SCPI en direct sont souvent plus rentables, vous pouvez :

  • Souscrire des SCPI via les unités de compte d’un contrat d’assurance vie multisupports, l’assureur devant vous verser les fonds sous deux mois maximum suivant votre demande de rachat,
  • Investir en ETP Exchange Traded Funds, sur le marché de l’immobilier coté, via un PEA Plan d’Épargne en Actions ou un CTO Compte Titre Ordinaire, la liquidité étant assurée à court terme.

Si vous hésitez à investir en SCPI, ou si vous n’êtes pas certain du support à adopter, effectuer une étude personnalisée de votre situation avec un conseiller en gestion de patrimoine ou un courtier financier est recommandé.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers