Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Investissements Immobiliers > Société Civile Immobilière > Rachat de crédit SCI : est-ce possible ? Quelle procédure ?

Rachat de crédit SCI : est-ce possible ? Quelle procédure ?

Rachat de crédit SCI : est-ce possible ? Quelle procédure ?

Le rachat de crédit est ouvert à tous : particuliers personnes physiques et sociétés personnes morales. La SCI (Société Civile Immobilière) est donc éligible au rachat de crédit.

Ce qui change en comparaison des rachats de crédits accordés aux particuliers est les indicateurs sur lesquels va se baser l’établissement financier pour accorder ou refuser le rachat de crédit…

Qu’est-ce que le rachat de crédit pour une SCI ?

La SCI a dans la grande majorité des cas pour objet social la gestion de biens immobiliers. Généralement, les biens acquis sont loués pour percevoir des loyers et permettre la SCI de subsister ou se développer.

Définition

En conséquence, il est fréquent qu’une SCI ait recours au prêt immobilier, comme au prêt professionnel pour effectuer des travaux dans un immeuble ou le remettre aux normes par exemple. La présence de plusieurs associés favorise d’ailleurs l’accès à l’emprunt.

Le rachat de crédit pour la SCI consiste en l’une des opérations suivantes :

  • Le rachat de prêt immobilier
  • Le regroupement de prêt immobilier et prêt professionnels

Concrètement, le ou les prêts existants sont soldés auprès des organismes prêteurs et le capital restant dû, majoré des éventuelles indemnités de remboursement anticipé, est repris par l’établissement tiers qui procède au rachat de crédit.

Objectifs

Selon le type de rachat de crédit envisagé, son montant et l’objectif poursuivi par la SCI demandeuse, le rachat de crédit peut correspondre à différents besoins. Parmi les plus fréquents, on retrouve :

  • L’attractivité de taux d’intérêt en baisse : ici, les associés de la SCI voient dans le rachat de crédit l’opportunité de réduire le coût global de leurs emprunts et opter pour le rachat de crédit dans un but économique
  • La nécessité de revoir à la baisse les charges de la SCI : ici, les associés ont besoin de mensualités allégées, même si le rachat de crédit se révèle parfois plus onéreux, il permet d’augmenter la capacité d’emprunt et de générer un résultat positif
  • La concrétisation d’un nouveau projet : ici, la SCI peut vouloir se développer, soit en achetant un bien immobilier supplémentaire, soit en lançant des travaux de rénovation par exemple, elle va demander un rachat de crédit pour n’avoir qu’un seul prêt tout en incluant son nouveau projet

Il n’existe donc pas un projet de rachat de crédit type, mais autant de rachats de crédit que de profils de SCI. Dans tous les cas, un rachat de crédit nécessite une étude approfondie de l’organisme financier pour s’assurer de la faisabilité du projet.

Quels critères pour être éligible au rachat de crédit SCI ?

Comme nous l’avons vu, nombre de bonnes raisons toutes aussi légitimes les unes que les autres peuvent amener les associés et le gérant de la SCI à effectuer un rachat de prêts. Mais pour y prétendre, il est nécessaire de respecter certains critères, auxquels l’organisme de rachat de crédit va être particulièrement attentif.

La capacité financière

À l’instar de la capacité d’emprunt pour les particuliers, la SCI va, elle aussi, devoir prouver aux établissements de rachat de crédit qu’elle est mesure de faire face au remboursement effectif de ses nouvelles mensualités.

Ainsi, sa capacité d’autofinancement, ses charges et dettes, son résultat comptable et son excédent brut d’exploitation seront des indicateurs déterminants pour accorder ou refuser l’offre de rachat de crédit.

À noter que le rachat de crédit après au moins 3 années d’existence de la SCI, car il faut fournir au minimum deux bilans pour qu’une étude de dossier de financement puisse être réalisée. Et 3 bilans, c’est encore mieux que 2, dans la mesure du possible.

L’assurance emprunteur

Les crédits accordés aux professionnels, comme aux SCI, font l’objet d’une assurance de prêt immobilier. Cette dernière est destinée à honorer les échéances de prêt même si l’un des associés se retrouve dans un état d’incapacité, d’invalidité ou s’il décède.

L’assurance est donc souscrite sur chaque tête, au minimum sur les associés majoritaires, soit auprès de la banque via une assurance groupe, soit en délégation d’assurance auprès d’une assurance individuelle.

Dans le cadre du rachat de crédit, il est nécessaire de trouver un assureur qui accepter de garantir la totalité des encours, et non un seul emprunt, les montants peuvent donc être importants.

Les garanties ou sûretés

Rares sont les rachats de crédit sans prise de garantie. En fonction du montant de crédit repris, mais également en fonction du type de projet (rachat de crédit immobilier ou regroupement de crédits), la banque va exiger des garanties.

Pour le rachat de crédit immobilier, un cautionnement apporté par un assureur ou l’un des associés peut être suffisant. Pour un regroupement de crédit, des sûretés immobilières sont généralement exigées par le biais d’une hypothèque.

L’avantage d’une SCI étant qu’elle détient à titre habituel des biens immobiliers, fait qu’elle constitue un profil privilégié pour tous types de rachats de crédit.

Quelle procédure pour accéder au rachat de crédit facilement ?

Le rachat de crédit n’est pas envisageable sans intermédiaire, sauf s’il porte uniquement sur un bien immobilier. Il est, dans tous les cas, conseillé de se rapprocher soit d’un courtier en ligne grâce à un simulateur de rachat de crédit, soit à un courtier physique travaillant régulièrement avec des SCI.

L’utilisation d’outils permet à la SCI, notamment à la gérance, d’avoir une estimation rapide de la faisabilité de rachat de crédit. De plus, la mise en relation avec des spécialistes est gratuite, sans engagement, et facilite le meilleur rachat de crédit.

 
 

Comparateur Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers