Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Gestion de Patrimoine > Comment bien investir 100 000 € en 2022 ?

Comment bien investir 100 000 € en 2022 ?

Comment bien investir 100 000 € en 2022 ?

En ces temps incertains, où l'actualité mondiale, principalement sécuritaire, sanitaire, et environnementale, bouleverse et rebat les cartes de l'économie française, mais aussi européenne et internationale, il est bon de questionner ses investissements en cours et à venir, pour s'assurer qu'ils soient les plus rentables et pérennes possibles. Comment bien investir une enveloppe financière de 100 000 € en 2022 ? On vous éclaire.

Orienter ses investissements selon son profil

Le montant à investir ne détermine pas les placements à réaliser. Cela dépendra davantage du profil d'investisseur de chacun. Il en existe trois principaux, bien que ces catégories restent très subjectives et qu'il ne soit pas surprenant de ne pas se sentir pleinement défini par une seule catégorie. C'est un ordre d'idée pour mieux appréhender l'investissement.

Le profil prudent : Généralement novice et inexpérimenté dans la finance, l'investisseur prudent préfèrera orienter son capital vers des placements fiables et sécurisés, ne leur faisant prendre quasi-aucun risque de perte de capital;

Le profil modéré ou pragmatique : Ce type d’investisseur acceptera une part de risque à condition qu’il soit connu, mesuré et maîtrisé. Lui non plus n'est pas expert de la finance, mais cherchera tout de même à générer davantage de rendement qu'un simple livret réglementé, avec un ratio rentabilité/risque très favorable;

Le profil dynamique ou opportuniste : Bien plus à l’aise sur la finance et à l’affût permanent des évolutions des marchés, il saura profiter des grandes mutations de la société, qu’elles soient sociales, sociétales, environnementales ou autres, pour se saisir d’opportunités. Le risque à prendre lui est parfaitement connu, et c’est en pleine conscience qu’il placera généralement un capital important, sur un coup de poker prometteur.

Bien investir, ou comment investir intelligemment

Disposer d'une enveloppe de 100 000 € à investir est un avantage qu'il convient de mesurer, et de préserver par des investissements malins. Pour ce faire, voici quelques conseils à suivre :

  • Cibler son objectif : Investir est une chose, mais quelle en est la finalité ? Est-ce de se constituer un patrimoine immobilier par exemple, pour en faire profiter les enfants à termes ? est-ce de capitaliser grâce au rendement ? Est-ce de défiscaliser ? Selon l'objectif visé, la stratégie des placements financiers sera pensée différemment;
  • Parfaire ses connaissances financières : Investir ne peut pas être habilement réalisé sans un minimum de connaissances dans le domaine. La terminologie financière, immobilière, boursière ou autre selon les investissements visés devra être maîtrisée. Ce n'est qu'ainsi que l'investisseur saura déjouer les risques, notamment liés aux fluctuations permanentes des marchés, et aux placements trop alléchants pour être honnêtes ou tenir leurs promesses de rentabilité;
  • Se faire accompagner : N'est pas expert de la finance qui veut. Lorsque l'on investit une petite somme pour espérer la faire fructifier à petite échelle, il n'est pas nécessaire de solliciter une aide experte qu'il faudra bien rémunérer. Mais lorsqu'il y a 100 000 € à investir, il sera sage et judicieux de préférer s'entourer de professionnels experts, comme les gestionnaires de patrimoine par exemple, pour éviter les pièges et orienter ses placements vers des supports fructueux;
  • Se préparer à l'idée de perdre de l'argent : Evidemment, il faudra réagir avant de tout perdre. Mais la fluctuation permanente des taux, et les impacts de l'actualité internationale sur les cours par effet papillon présenteront un risque de perte en capital. Et parfois, c'est le prix à payer pour mieux rentabiliser. Si l’objectif est d’investir sur des secteurs cotés, le risque de moins-value ne peut être écarté. Aussi, il faudra tendre à diversifier ses placements pour ne pas risquer de tout perdre sur un investissement concentré dont le marché viendrait à s’écrouler.

Investir 100 000 € : Miser sur la diversification de son portefeuille

Quelle que soit la somme à investir, il est toujours conseillé de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. La diversité de son portefeuille d'investissements garantira sa rentabilité. Evidemment, les placements les plus classiques peuvent être envisagés, notamment de placer une partie sur un livret d'épargne réglementé qui atteint 2 % d'intérêts à l'été 2022. Et c'est d'ailleurs conseillé, encore une fois pour diversifier et garantir une partie de capital. En revanche, nous n'aborderons pas l'investissement dans la pierre, par l'acquisition d'un logement, compte tenu des prix de l'immobilier, où 100 000 € ne suffiront pas à un investissement en pleine propriété. Toutefois, d'autres alternatives permettent d'investir dans le "pierre papier". Voici quelques bons plans d'investissement en 2022.

L’investissement avant-gardiste

Etrange terminologie mais difficile de mettre un autre mot sur ce type de placement. L’investisseur avant-gardiste a compris toute l’ambition et l’expansion à venir du marché de l’innovation, qu’il s’agisse d’investir dans des matières premières qui, on le sait, se raréfient, donc dont la plus-value n’est qu’au début de son apogée, ou bien dans le tourisme spatial, l’énergie solaire, la technologie 6G, l’éolien, l’énergie LED, l’intelligence artificielle, etc. Ces investissements doivent se penser à long terme car ce sont des marchés d’avenir certain, promis à une puissante évolution. Ces perspectives technologiques sur plusieurs décennies associées à des capacités de production limitées mettent en valeur leur unicité. Quand la demande est supérieure à l’offre, l’offre prend de la valeur, ce qui fait le bonheur des investisseurs.

L'investissement immobilier

Avec 100 000 € à investir, les meilleurs placements dans la pierre seront assurément ceux de la SCPI et du crowfunding immobilier.

La Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) est une société immobilière créée dans le but de rassembler les fonds d'investisseurs pour financer des complexes immobiliers par les capitaux privés. Acheter et devenir bailleur induit une responsabilité en tant que propriétaire du bien, notamment les états des lieux d’entrée et sortie des locataires, l’entretien du logement et le renouvellement de l’équipement défaillant, le paiement d’une taxe foncière, etc. A l’inverse, la SCPI permet l’investissement immobilier sans contrainte. Cet investissement n’offre pas la pleine propriété, mais seulement la nue-propriété, laissant ainsi à la société de gestion l’usufruit du bâti. L’investisseur en SCPI sera fin propriétaire d’une part du complexe immobilier, à hauteur de son investissement, au moment du remembrement. L’immobilier est plutôt une valeur sûre, tant les biens prennent de la plus-value au fil des années. Toutefois, il est impossible d'affirmer la garantie du capital sur ce type d'investissement. Il demeure l'un des investissements les moins risqués aujourd’hui, avec un rendement évalué aux alentours de 4 à 5 % par an.

Le crowfunding immobilier est un investissement similaire à la SCPI, dans le sens où il consiste également à rassembler des capitaux privés pour financer des opérations immobilières. En revanche, l'engagement est quelque peu différent. Le co-financement concerne des opérations engagées par un promoteur immobilier, en vue de la revente à des propriétaires par la suite. Concrètement, un promoteur immobilier peut avoir besoin de fonds propres et ainsi émettre une obligation dans laquelle les co-financeurs vont pouvoir investir. L’engagement est donc à durée limitée, de 12 à 24 mois généralement, avec un rendement avoisinant les 7 à 10 % par an. Le but pour l'investisseur n'est pas d'acquérir une part du bien, mais seulement de participer au financement de sa sortie de terre pour percevoir une quote-part à la revente. C’est un moyen simple et quasi-garanti de s’assurer un rendement correct sans gros risque pris.

L’investissement durable

Il s’agit là d’un titre panier. L'investissement durable regroupe l’ensemble des investissements répondant aux évolutions de la société, des mentalités et des consciences, des habitudes de consommation, etc. Les investisseurs immobiliers tournent le dos à l’ancien, reconnu passoire thermique, pour investir dans du logement neuf respectant la norme RT2020 tout récemment appliquée. L’investisseur durable place son argent dans l’agriculture bio et/ou de circuits courts, dans le marché automobile propre appelé marché « écomobile », dans les énergies renouvelables, et plus largement dans l’innovation verte et dans le retour aux sources, au naturel respectueux de l’environnement. L’ISR (Investissement Socialement Responsable), qui vise à concilier performance économique et impact social sur l’environnement des entreprises, fait notamment partie des investissements durables.

L'investissement boursier

Investir en bourse effraie les novices de la finance, mais les attire également, tant les promesses de faire fortune sont mises en avant. Il convient d'abord de clarifier le rendement de l'investissement boursier. Il convient de penser son investissement sur le long terme, en étant curieux des tendances et influences en cours et même à venir. C’est un investissement particulièrement risqué, mais qui peut s’avérer être très rémunérateur. Si toutefois la passion l’emporte sur la raison du novice, et que l’attrait pour le risque est trop fort, il sera bon de se faire aider par un professionnel de la finance : un trader, un analyste financier, un conseiller boursier ou bien une société de gestion de portefeuille.

La façon la plus simple et efficace pour un novice d'investir en bourse est d’acheter des ETF (Exchange-Traded Funds, traduit Fonds côtés en bourse) qui sont en fait des paniers d’actions qui suivent un indice boursier. Ils permettent une maîtrise des frais et un portefeuille diversifié. Il est également possible de choisir des titres financiers, qui peuvent être des actions, qui sont des parts de capital d’une société en recherche de financement, ou des obligations, qui sont des créances que l’investisseur prêtera, pour lesquelles il percevra des intérêts annuels. L’investissement en bourse nécessite toutefois de solides connaissances des marchés financiers, des impacts conjoncturels et structurels mondiaux qui viendront faire fluctuer les cours de façon permanente. Un novice peut vite paniquer face à ces fluctuations, ou bien ne pas investir dans le bon placement. L’action la moins onéreuse, donc la moins cotée, sera à l’instant T la moins intéressante, mais peut s'avérer extrêmement rentable dans quelques années. Il faut donc être en capacité, seul ou aidé, de percevoir toute la mécanique de la bourse avant de se lancer.

Souscrire une assurance vie

C’est le placement financier préféré des Français, proposant une rente ou un capital à l’assuré de son vivant, ou à ses bénéficiaires à son décès, en l’échange du versement d’une prime mensuelle. C’est devenu un produit d’épargne à moyen ou long terme. Elle permet d’investir sur un contrat monosupport en euros, garanti et sans risque, ou multisupports en fonds euros et en unités de compte où le capital est investi dans des produits sans risque comme dans des produits des marchés boursiers, plus risqués mais à meilleur rendement. Ses trois principaux avantages sont la possibilité de se constituer un capital sur le long terme, celui de compléter ses revenus notamment en retraite, et celui de pouvoir transmettre un patrimoine financier à ses bénéficiaires (qui peuvent, ou non, être ses héritiers) exonéré de tout ou partie des droits de succession. Investir tout ou partie de son enveloppe de 100 000 € sur une assurance vie permet de disposer d'un portefeuille diversifié, pour profiter de la défiscalisation immédiate des versements, et de rendements à venir à moyen et long terme. C'est assurément une stratégie gagnante.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Comment défiscaliser sans risques ? Nos conseils Comment défiscaliser sans risques ? Nos conseils Défiscaliser, par définition, c’est payer moins d’impôts. Pour cela, la législation offre plein de techniques différentes, des plus ou moins risquées, pour obtenir des abattements, des...
  • Comment bien investir 75 000 € en 2022 ? Comment bien investir 75 000 € en 2022 ? Il n’y a pas réellement de règles à suivre pour bien investir tant cela dépendra de votre profil d’investisseurs, de votre goût plus ou moins prononcé pour le risque, et de l’horizon de...
  • Niche fiscale : définition et exemples Niche fiscale : définition et exemples Les niches fiscales sont des régimes fiscaux dérogatoires qui profitent à certains contribuables et qui leur sont accordés sous réserve de conditions. À travers une niche fiscale, un...
  • Tricher sur sa déclaration d'impôts : quels risques ? Tricher sur sa déclaration d'impôts : quels risques ? On estime à environ 80 milliards d'euros les pertes fiscales annuelles que connaît le système des impôts français. Cette donnée englobe les fraudes des entreprises comme des particuliers....