Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Gestion de Patrimoine > Épargne : pourquoi laisser son argent sur son compte courant est contre-productif ?

Épargne : pourquoi laisser son argent sur son compte courant est contre-productif ?

Épargne : pourquoi laisser son argent sur son compte courant est contre-productif ?

Suite à la crise sanitaire, le niveau d’épargne des Français est au plus haut. Les comptes courants et les livrets d’épargne connaissent des niveaux de collecte rarement atteints.

Pour autant, est-ce de l’argent qui dort ? Faut-il placer son argent ailleurs ? On vous explique pourquoi laisser votre argent sur un compte courant est contre-productif.

Ce qu’il faut savoir à propos de l’argent placé sur un compte courant

Le compte courant est nécessaire à la vie de tous les jours. Sa provision doit être suffisante pour payer les factures, son loyer ou son prêt, les courses, les sorties, et satisfaire ses besoins au jour le jour.

Contrairement à ce qu’on croît, l’argent placé sur on compte courant ne dort pas. Car l’épargne qui y est accumulée, à défaut d’être injectée par vos soins dans l’économie, l’est pas votre banque.

En effet, l’argent confié à votre banquier sert aux emprunteurs, particuliers ou professionnels, pour financer leurs projets de toutes natures (immobilier, entreprise) et pallier les coups durs.

De plus, l’épargne sur le compte courant ne craint pas la crise. Elle rassure, surtout dans les temps incertains. Et chaque Français est assuré pour les placements effectués à hauteur de 100 000 euros, par la garantie bancaire des dépôts. Il n’y a donc pas de risque de liquidité.

En revanche, chaque euro placé sur un compte courant est un euro qui ne fructifie pas pour le déposant, même s’il sert la relance de l’économie. Dans ces conditions, on comprend que laisser son argent sur un compte dit « à vue » soit contre-productif.

Pourquoi il ne faut pas placer son argent sur un compte courant ?

En réalité, l’épargne versée sur les comptes de dépôt, c’est l’argent placé sur vos comptes courants, mais également sur vos livrets d’épargne de type livret A, livret d’épargne populaire, livret de développement durable, etc.

Ce qui rapproche un compte courant d’un livret, c’est la disponibilité de l’épargne. L’argent y est disponible immédiatement et on peut donc y piocher ce que l’on souhaite pour faire face aux aléas de la vie.

Dans ce cas, quel est le problème ? Tout simplement que l’argent placé sur ce type de compte est rarement retiré. Le montant moyen annuel des retraits sur un livret A n’est que 2 500 euros environ. Qui plus est, les épargnants s’efforcent de reconstruire rapidement leur épargne dans les mois suivants.

Et cet argent, placé sur vos comptes courants et livrets d’épargne, ne fructifie pas ou très peu. En 2021, les comptes courants ne sont généralement pas rémunérés, et le livret A affiche un taux d’intérêt de seulement 0,5 %. Pour 15 000 euros d’épargne sur un compte courant, vous ne gagnerez que 75 euros en 1 an.

Et le problème, c’est que vous ne gagnez pas d’argent, vous en perdez. En effet, avec une inflation de près de 2 % sur 1 an, les 15 000 euros placés sur un livret d’épargne il y a un an équivalent à 15 300 euros aujourd’hui, alors que vous n’aurez que 15 075 euros.

Dès lors, on comprend très bien que si détenir votre argent sur des comptes où le retrait est facile, rassure. Mais, ce n’est pas rémunérateur, et les particuliers qui opèrent de la sorte perdent au change.

Combien laisser sur son compte courant ?

Dans l’idéal, on laisse sur son compte courant le montant du salaire ou de la retraite dont on a besoin tous les mois. Pour cela, on fait le calcul de toutes ses charges moyennes en y incluant toutes nos dépenses, y compris occasionnelles.

Si l’on a un doute, ou peur de mal calculer, la plupart des banques permettent de sortir des graphiques en ligne avec le montant des dépenses au mois ou à l’année. Prenez le montant annuel et divisez-le par 12. Vous aurez ainsi de quoi vivre sereinement tous les mois et gérerez mieux votre budget.

Pour l’épargne, on garde malgré tout un livret, le plus intéressant étant le LEP Livret d’Épargne Populaire, puis le Livret A. On ne met pas ses livrets au plafond, ce qui serait contre-productif, mais on y garde l’équivalent de 3 mois de dépenses au maximum. Ce calcul permet d’adapter les liquidités disponibles en fonction de ses besoins réels.

Le reste de votre épargne peut ensuite être investie dans les placements de son choix, la plupart restant déblocables en cas de pépin. Les plus frileux choisiront une assurance vie avec un support euros performant, tandis que d’autres opteront pour un PEA pour miser sur le marché boursier.

Mais soyez en sûr, quel que soit le degré de risque que vous êtes prêt à prendre, et même s’il est minime, il y a toujours des produits d’épargne aussi fiables que les livrets, mais bien plus rémunérateurs, pour que votre argent produise de l’argent !

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers