Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Investissements Immobiliers > Rachat de Crédit > Rachat de Crédit au meilleur taux en 2024 !

Rachat de Crédit au meilleur taux en 2024 !

Rachat de Crédit au meilleur taux en 2024 !

Au cours d’une vie, différentes périodes vont se suivre, et avec chacune son lot de projets, de besoins, d’ambitions, de désillusions parfois, etc.

Ainsi, à tous ces jolis projets se greffent parfois quelques imprévus, les crédits se cumulent, et les finances quotidiennes se font trop rudes. Le rachat de crédit est alors une parfaite solution pour alléger les mensualités devenues difficiles à assumer, pour continuer d'honorer ses dettes sans encombre. Voici comment profiter d'une offre de rachat de crédit au meilleur taux en 2024.

Le rachat de crédit : principe et caractéristiques

Lorsque les crédits se cumulent, et que leurs mensualités sont trop élevées pour être envisagées sereinement dans le budget quotidien du ménage, l'emprunteur peut faire le choix de s'orienter vers un rachat de crédit pour éviter la décadence financière. Qu'est-ce qu'un rachat de crédit ? Et bien il consiste à fusionner plusieurs crédits, ou à racheter un crédit immobilier unique, pour bénéficier de mensualités plus faibles. En pratique, la banque racheteuse va ré-étaler le prêt unique pour proposer des mensualités correspondant aux capacités de financement de l'emprunteur, mais aussi une seule et même assurance emprunteur, un seul taux d'intérêts, et des conditions uniques.

Hormis les dettes de jeux et les dettes liées à des activités illégales, le rachat de crédit peut intégrer divers types de crédits ou dettes :

  • Un crédit immobilier principal seul, pour espérer alléger les mensualités ou profiter d'un taux plus avantageux;
  • D'autres crédits immobiliers, type prêt à l'accession sociale (PAS), prêt à taux zéro (PTZ), prêt épargne logement (PEL), prêt conventionné, etc.;
  • Des crédits à la consommation de toutes sortes : prêt affecté type auto ou travaux, prêt personnel non affecté, crédit renouvelable ou leasing par exemple;
  • Des dettes financières, et notamment un découvert bancaire à rembourser, ou encore une soulte;
  • Des dettes ménagères, qui pourront être un impôt, des loyers de retard, des factures de consommation, etc.

Rachat de crédit : Gare aux conditions du nouveau prêt

N'oublions pas que la promesse du rachat de crédit est d'étaler le nouveau prêt unique pour diminuer les mensualités. Si le rachat n'exclut pas la renégociation d'un taux à la baisse, la promesse faite n'est pas et ne sera jamais celle de diminuer le coût global du prêt. C'est une précision importante, qui s'accompagne de deux explications.

La première est celle du coût du rachat, qui en effet sera plus élevé. Pourquoi ? Parce que le taux d'intérêts du prêt est généralement plus élevé que sur un prêt classique. Mais ce n'est pas tout. Puisque le crédit est lissé dans la durée pour obtenir des mensualités plus basses, les prélèvements sont dus plus longtemps, et avec eux, les intérêts du prêt également. En faisant l'addition du taux d'intérêts plus élevé, et des intérêts dus plus longtemps, le rachat de crédit coûte inévitablement plus cher.

La seconde concernera l'intérêt pour la banque. Pourquoi ? Parce qu'en lissant les mensualités, la banque accepte d'offrir une soupape de décompression au budget de l'emprunteur. Elle traite d'ailleurs les dossiers en ce sens, pour éviter le surendettement, pour s'assurer de la capacité de remboursement de l'emprunteur, plutôt que de devoir le mettre en demeure de payer suite à des incidents de remboursement. Mais en acceptant un rachat de crédit, la banque ne fait pas une faveur à l'emprunteur. Elle y trouve même tout son intérêt. Elle récupère un client conscient de ses capacités financières, transparent dans ses démarches, et désireux d'honorer ses dettes comme il se doit. En acceptant le rachat, elle vient donc garantir la capacité de remboursement de l'emprunteur, pour un rachat qui lui rapportera bien plus que la même somme sur un crédit classique. Les intérêts sont plus élevés, dus plus longtemps, le tout avec des garanties plutôt solides.

En clair, attention donc à ne pas sauter sur la première offre de rachat présentée. Il n'est pas certain qu'elle soit compétitive. Pour s'en assurer, il faudra étudier le taux appliqué, en rapport à la durée du prêt, à son montant, et aux conditions de remboursement.

Préférer le rachat de crédit à la spirale de l'endettement

Certes, le rachat de crédit coûte plus cher que chacun des prêts initiaux appréciés individuellement. Pour autant, il est une solution à privilégier lorsque les finances sont trop tendues. L'endettement est une situation qui n'est pas souhaitable tant elle est stigmatisante. En effet, après un incident de paiement (retard de paiement de plus de 30 jours), la banque mettra l'emprunteur en demeure de payer son dû. S'il ne répond pas par le paiement dans les 30 jours qui suivront la mise en demeure, l'emprunteur est inscrit sur le fichier des incidents de remboursement des crédits des particuliers (FICP) de la Banque de France, sur demande de la banque prêteuse.

Ensuite, ce sont 5 années de fichage qui s'ensuivent, durant lesquelles l'emprunteur peut être interdit de chéquier, interdit de découvert, connaître des agios extrêmement élevés pour le contraindre à une gestion financière plus raisonnée. Les conséquences sont lourdes, et le surendettement guette. Dans les cas les plus graves, l'emprunteur peut même être déclaré sous tutelle ou curatelle par la justice. La décadence financière n'arrive pas qu'aux dépensiers chroniques. Elle peut arriver vite, surtout lorsque l'on ne conserve pas un matelas pour "le cas où", pour pallier à tout aléa.

Taux de rachat de crédit : les tendances 2024

Le taux appliqué dépendra du type de crédits regroupés, des sommes qu'ils représentent, des mensualités espérées, de la durée possible à reprogrammer. En bref, il est seulement possible d'estimer les tendances des taux pratiqués, qui n'auront qu'une valeur indicative, mais aucunement de faire-valoir auprès d'une banque. En moyenne, au printemps 2024, le meilleur taux de rachat de crédit à la consommation avoisine les 2,5 %, et le meilleur taux de rachat de crédit immobilier avoisine les 2,2 %.

Comment savoir s'il s'agit d'un crédit à la consommation ou d'un crédit immobilier ? C'est simple : Si l'emprunteur a des encours de prêt immobilier à faire racheter et que leurs parts représentent plus de 60 % du montant total des crédits à racheter, alors il s'agira d'un rachat de crédit immobilier, aussi appelé hypothécaire. A l'inverse, s'ils représentent moins de 60 % du total, alors le rachat de crédit sera catégorisé parmi les rachats de crédits à la consommation. Stratégiquement, pour profiter d'un meilleur taux, c'est un élément à intégrer au choix de faire racheter ses crédits.

Comment obtenir le meilleur taux de rachat de crédit en 2024 ?

Le taux appliqué à un rachat de crédit relève de la mise en corrélation d'un ensemble de paramètres, propres à l'emprunteur, aux crédits concernés, et à l'organisme créancier racheteur. Voici les paramètres qui impacteront ce taux :

  • Le type de crédits à racheter, notamment s'il s'agit d'un crédit immobilier avec une hypothèque, qui impactera le coût du rachat;
  • La situation financière de l'emprunteur : l'état réel de ses finances, sa capacité d'épargne, ses engagements financiers, etc.;
  • La situation professionnelle de l'emprunteur, notamment s'il est fonctionnaire ou en CDI, ou bien à l'inverse s'il se trouve en CDD, en retraite, en situation de chômage, etc.;
  • La somme que représente le rachat : plus elle est élevée, plus le risque pris pour la banque est élevé, donc plus le taux sera important;
  • La durée du remboursement, selon le montant du rachat, qui devra être plus ou moins longue, donc potentiellement qui viendra rajouter aux frais globaux;
  • L'âge de l'assuré, qui définira parfois la durée maximale du nouveau prêt, donc des mensualités plus ou moins élevées;
  • La souscription d'une assurance, ou non, qui sera alors intégrée au taux. On viendra dans ce cas étudier le TAEG : Taux annuel effectif global, qui intègre l'ensemble des frais (intérêts, assurance, frais de gestion, frais hypothécaires, etc.).

Vous l'aurez donc compris, le taux appliqué dépendra largement de la situation de l'emprunteur et de chacun des crédits en cours, et plus globalement de l'état de ses finances. Aussi, pour profiter du meilleur taux, mieux vaudra présenter une situation la plus stable et sereine qui puisse être en de telles circonstances :

  • Présenter une situation professionnelle stable et des revenus réguliers;
  • Avoir un taux d’endettement inférieur à 35 %;
  • Être de préférence jeune et en bonne santé;
  • Avoir un historique bancaire irréprochable;
  • Souscrire à une garantie de prêt immobilier, comme l'hypothèque ou le cautionnement mutuel, pour rassurer la banque.

Rappelons bien que le rachat de crédit s'envisage principalement pour étaler ses mensualités, et ainsi augmenter le reste à vivre. Les taux ayant largement augmenté depuis 2022, il sera difficile de faire bonne affaire en demandant un rachat de crédit pour espérer abaisser le taux appliqué au prêt initial. Aussi, c'est bien en amont des premières difficultés financières, type retards ou impayés, qu'il faudra réagir pour espérer se voir proposer une offre satisfaisante. Le rachat de crédit n'est pas la réponse à l'endettement, mais plutôt la solution pour l'éviter. L'emprunteur devra donc montrer patte blanche, pour preuve de bonne foi et de transparence, et présenter sereinement sa démarche pour éviter d'entrer dans un mécanisme de non-honorabilité des échéances, de report répétitif d'échéances, de retards, etc.

Comparer pour profiter d'un rachat de crédit au meilleur taux

N'oublions pas que le rachat de crédit représente un coût global plus important que celui de la somme des crédits initiaux. Pourquoi ? Parce que les frais appliqués au rachat, et notamment les intérêts augmentés et dus plus longtemps, viennent alourdir l'addition. Précisons donc que l'opération reste largement gagnante pour la banque. En d'autres termes : non, elle ne vous fait pas une fleur ! Elle récupère un nouveau client qui est conscient de ses difficultés, et qui réagit bien avant de se trouver face à l'impossibilité d'assumer ses créances. Mais au-delà de ça, elle prête la même somme que les autres créanciers, en fixant des intérêts bien plus élevés et dus plus longtemps. Le prêt accordé lui coûte donc bien moins cher.

Au-delà donc du taux, mieux vaudra étudier une offre de rachat dans sa globalité, en intégrant à la réflexion l'ensemble des paramètres précités. C'est pourquoi le comparateur en ligne sera un parfait allié. Il va comparer automatiquement les offres disponibles auprès de plusieurs organismes, et notamment celles des banques en ligne, qui proposent généralement des conditions plus clémentes. 100 % gratuit, accessible en continu, de chez soi, il permet de profiter d'offres actualisées pour mieux évaluer le rachat possible à mettre en place.

Lorsqu’il s’agit de sommes importantes à regrouper, de divers crédits souscrits parfois au sein de divers organismes prêteurs, faire appel à un courtier assure un accompagnement spécialisé par un professionnel aguerri du secteur. Le courtier sollicitera son portefeuille d’organismes prêteurs en présentant le dossier de l'emprunteur qu’il connaîtra parfaitement et qu’il saura valoriser. Il saura également déjouer les offres non sérieuses qui exposeraient l'emprunteur à davantage de difficultés à court, moyen ou long terme.

Rappelons enfin qu'un crédit engage et doit être remboursé. Un rachat de crédit doit être considéré comme un crédit classique, car c'est bien ce qu'il est. Il convient d'être prudent avant de s'engager, en clarifiant chaque point, notamment lié à l'hypothèque, aux conditions de remboursement anticipé, aux conditions de report d'échéance en cas de coup dur qui ne peut être exclu, etc. L'emprunteur reste évidemment redevable du remboursement de l'intégralité du prêt, sans retard ou impayé.

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Combien coûte un rachat de crédit ? Combien coûte un rachat de crédit ? La promesse d'un rachat de crédit est d'abaisser les mensualités de manière immédiate. Il ne faut pas pour autant ignorer que l'opération consiste en l'étalement des mensualités, pour...
  • Rachat de crédit de 175 000 € : conseils et comparateur Rachat de crédit de 175 000 € : conseils et comparateur La stabilité professionnelle, donc financière, est peut-être devenue utopique aujourd'hui. Face à une inflation sans précédent qui se poursuit sans fin, à des mensualités qui pèsent très...