Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Investissements Immobiliers > Assurance Prêt Immobilier > Assurance prêt immobilier avec garantie perte d'emploi

Assurance prêt immobilier avec garantie perte d'emploi

Assurance emprunteur avec garantie perte d'emploi

S’il y a une assurance à laquelle vous ne pourrez pas échapper si vous faites une demande de prêt immobilier, c’est bien l’assurance emprunteur. Celle-ci vient garantir la banque, mais également l’emprunteur, en cas d’incapacité, d’invalidité ou de décès, permettant d’honorer les échéances de crédit restantes à sa place.

Parmi les garanties facultatives de l’assurance emprunteur, on trouve la garantie perte d’emploi. Alléchante à première vue, il faut toutefois être attentif avant de souscrire car cette garantie a un coût, mais aussi car elle comporte bon nombre de conditions et d’exclusions.

Cependant, elle peut être imposée par certaines banques pour vous accorder votre prêt, dans un contexte économique incertain, notamment si vous travaillez dans un secteur jugé « en crise » et que le risque de perte d’emploi est statistiquement élevé. Zoom sur cette garantie optionnelle, pour bien la comprendre et bien la choisir.

Qu’est-ce que la garantie perte d’emploi ?

La garantie perte d’emploi permet de vous aider à payer votre prêt immobilier si vous vous trouvez privé de votre travail. Cependant, elle ne s’applique qu’à des conditions strictes, prévues dans votre contrat, et ne concerne généralement que les salariés, cadres ou non cadres.

La prise en charge par l’assurance peut être partielle ou totale, selon votre contrat et les revenus de remplacement perçus. De plus, elle ne s’étend pas indéfiniment dans le temps, la perte d’emploi n’ayant pas pour vocation à s’éterniser. Autrement dit, il s’agit d’un coup de pouce temporaire de l’assureur.

Qui est éligible à la garantie perte d’emploi ?

Comme dit précédemment, ceux qui peuvent bénéficier de la garantie doivent pouvoir être affiliés à l’assurance chômage. De fait, la garantie perte d’emploi exclut les catégories suivantes :

  • Les travailleurs indépendants,
  • Les professionnels exerçant une activité libérale, commerciale, artisanale ou agricole,
  • Les chefs d’entreprise non assimilés salariés et non liés à l’entreprise par un contrat de travail.

En définitive, la garantie perte d’emploi bénéficie à un public restreint, à savoir :

  • Les employés,
  • Les fonctionnaires.

Bon à savoir : la garantie perte d’emploi n’est pas utile pour les fonctionnaires titulaires, le risque de se voir exclus de l’administration étant très faible pour eux.

Quelles conditions pour être indemnisé par la garantie perte d’emploi ?

Mais ce n’est pas tout, il faut généralement réunir en sus les conditions suivantes :

  • Être en CDI hors période d’essai et hors préavis de licenciement,
  • Être employé depuis au moins 6 mois,
  • Ne pas dépasser une certaine limite d’âge (entre 50 et 65 ans selon les contrats),
  • Être privé involontairement d’emploi et avoir le droit aux indemnités chômage, etc.

En effet, la plupart des contrats vont exclure les situations dites précaires, comme les CDD et l’intérim. En outre, ils vont également refuser l’indemnisation si vous êtes privé d’emploi suite à une faute grave, une faute lourde, une rupture conventionnelle ou une démission, même si vous percevez des allocations chômage.

Le plus souvent, seul le salarié faisant l’objet d’un licenciement pour motif économique, individuel ou collectif, va donc être assuré au titre de la garantie perte d’emploi. Or, même si cette situation arrive fréquemment, elle n’est pas forcément celle qui vous touchera en tant qu’emprunteur.

Bon à savoir : en cas de licenciement économique, les droits à indemnisation Pôle Emploi vous sont ouverts.

Quelle indemnisation attendre de la garantie perte d’emploi ?

Si vous avez souscrit la garantie perte d’emploi au sein de votre contrat d’assurance emprunteur, sachez tout d’abord que vous serez soumis à deux délais :

  • Le délai de carence : c’est le temps suivant la souscription du contrat pendant lequel la garantie ne peut pas être actionnée, il est compris entre 6 et 12 mois selon les assureurs,
  • Le délai de franchise : c’est le temps avant de déclencher l’indemnisation suivant le moment de la perte d’emploi ou de la prise en charge de Pôle Emploi, il est compris entre 3 et 9 mois selon les assureurs.

Par ailleurs, la garantie perte d’emploi est limitée dans le temps, elle peut, selon les contrats, souffrir des barrières suivantes :

  • Une durée limitée : la compensation liée à la perte d’emploi est versée pour une durée de 18 à 48 mois,
  • Une fréquence limitée : la compensation financière n’est versée que si un laps de temps minimum s’est écoulé entre deux pertes d’emplois, et un plafonnement peut exister.

Enfin, l’indemnisation versée ne prend pas les mensualités totales de votre prêt :

  • Elle est généralement fixée entre 30 % et 80 % selon les contrats,
  • Elle peut être fixe ou progressive pour une période de chômage longue durée,
  • Elle est plafonnée et excède rarement 1 500 euros.

Bon à savoir : certains contrats permettent de choisir le pourcentage d’indemnisation, moyennant réduction ou cotisation de la prime d’assurance.

Comment être indemnisé au titre de la garantie perte d’emploi ?

Il vous faudra déclarer auprès de votre assureur le sinistre, c’est-à-dire la perte de votre emploi, pour pouvoir être indemnisé. Cette étape peut se faire via votre espace personnel directement en ligne, avec un formulaire pré-rempli, ou à défaut par courrier postal, de préférence en envoi recommandé avec accusé de réception.

Pour bénéficier de la garantie perte d’emploi, vous devrez renvoyer à votre assurance un certain nombre de documents. Vous seront généralement demandés :

  • Contrat de travail,
  • Certificat de fin de travail,
  • Lettre de licenciement,
  • Attestation employeur,
  • Courrier d’ouverture de droits Pôle Emploi, etc.

C’est à réception complète du dossier que votre assureur vous confirmera ou non la prise en charge, son montant, sa date de versement initiale et sa durée.

Bon à savoir : lorsque vous retrouvez un emploi, il est également nécessaire d’en informer votre assureur.

Combien coûte la garantie perte d’emploi ?

Il n’est pas facile d’estimer combien coûte cette garantie. On ne peut avancer que des moyennes tant les facteurs à prendre en compte sont multiples. Le choix de l’assureur, les exclusions, le choix des renforcements, les délais de carence, la durée de l’indemnisation, les délais de franchise, etc., peuvent faire varier les prix au septuple.

De manière générale, les prix observés pour la perte d’emploi de l’assurance de prêt immobilier vont de 0,2 % à 0,7 % du montant du capital emprunté. Pour un crédit de 150 000 euros sur 20 ans, avec une garantie perte d’emploi à 0,5 %, il vous en coûtera donc environ 8 000 euros.

C’est un investissement qu’il convient de bien réfléchir en amont. Car si vous avez des échéances de prêt de 800 euros par mois et une prise en charge de 50 % des mensualités pendant 20 mois, l’assurance vous aura indemnisé seulement le prix que vous avez réglé, soit 8 000 euros.

De plus, sachez que l’on constate des tarifs à la hausse d’année en année pour la garantie perte d’emploi, tout simplement parce que c’est celle déclenchée le plus fréquemment par les emprunteurs. Loin d’être inutile, il convient tout de même de vous poser les questions suivantes avant de souscrire :

  • Si je perds mon emploi, vais-je retrouver facilement et rapidement un travail équivalent ?
  • Mes indemnisations Pôle Emploi seront-elles suffisantes pour honorer les mensualités de mon prêt immobilier ?
  • Est-ce que j’ai des frais en moins en ne travaillant plus (déplacements, restauration, logement, etc.) ?
  • Quelle est la situation de l’entreprise dans laquelle j’évolue et y a-t-il déjà eu des licenciements économiques ?

Bon à savoir : les salariés de TPE et PME, ou les employés dans des secteurs en crise, ont tout intérêt à prendre la garantie la perte d’emploi.

Comment choisir son assurance emprunteur avec garantie perte d’emploi ?

Un seul moment d’ordre avant de souscrire toute assurance : comparer ! Et ceci est d’autant plus vrai en matière d’assurance de prêt immobilier, parce que le coût de cette dernière s’élève à plusieurs milliers d’euros en raison des durées d’emprunt.

Il convient non seulement de comparer les prix, mais également les garanties. Il faudra être très vigilant quant aux conditions d’indemnisation, quant aux délais et aux durées de garantie. Pour trouver la meilleure assurance emprunteur, vous pouvez faire appel à un courtier.

Mais pour alléger davantage son budget, notre comparateur d’assurance de prêt immobilier en ligne, gratuit et sans engagement, constitue un excellent choix. En effet, vous pourrez mettre en concurrences entre elles les meilleures offres du moment, avec des assureurs renommés.

 
 

Comparateur Assurance de Prêt
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers