Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Investissements Immobiliers > Assurance Prêt Immobilier > Quelle assurance de prêt immobilier en cas de surpoids ou d'obésité ?

Quelle assurance de prêt immobilier en cas de surpoids ou d'obésité ?

Quelle assurance de prêt immobilier en cas de surpoids ou d'obésité ?

L’assurance emprunteur est presque systématiquement demandée pour l’obtention d’un crédit immobilier. Son choix dépend de nombreux facteurs, et si son prix varie d’un assureur à l’autre, il varie également en fonction de votre état de santé.

Or, toutes les assurances de prêt immobilier vous demanderont de remplir un questionnaire de santé. Vous devrez notamment y indiquer votre taille et votre poids. Ces deux indicateurs permettent alors aux assureurs de calculer votre IMC Indice de Masse Corporelle.

En fonction de ce résultat, vous pouvez être considéré comme étant en surpoids, en obésité modérée, en obésité sévère ou en obésité massive. Si tel est le cas, comment trouver une assurance de prêt immobilier pour vous couvrir ?

L’impact de votre poids sur votre assurance emprunteur

Rappel sur l’IMC et sa signification

L’IMC est un rapport entre la taille et le poids, qui se calcule en divisant votre poids en kilos par votre taille en mètres au carré. Ainsi, une personne mesurant 175 pour 75 kilos a un IMC de 24,49 (75 / 1,75²), soit une corpulence dite « normale ».

Mais dès que votre IMC est supérieur à 25, l’OMS Organisation Mondiale pour la Santé considère :

  • Que vous êtes en surpoids pour un IMC compris entre 25 et 30
  • Que vous êtes en obésité modérée pour un IMC compris entre 30 et 35
  • Que vous êtes en obésité sévère pour un IMC compris entre 34 et 40
  • Que vous êtes en obésité massive ou morbide pour un IMC supérieur à 40

Les assureurs tiennent donc compte de cet indicateur puisque l’excès de poids peut être à l’origine de nombreuses complications, telles que du diabète, des problèmes cardiovasculaires, de l’hypertension, un accroissement du risque de cancer, etc.

Conséquences de l’excès de poids sur l’assurance de prêt immobilier

Pour rappel, l’assurance emprunteur couvre les risques de décès et d’invalidité des emprunteurs. Elle répond à une logique statistique, dont le poids fait partie. Si pour les sportifs de haut niveau et les femmes enceintes, des IMC révélant un surpoids ou une obésité modérée sont courants, ce n’est pas le cas pour le reste de la population.

Cependant, la plupart des assureurs n’appliquent ni surprime, ni exclusion pour une personne dite en « surpoids », puisque c’est un cas relativement fréquent. En effet, plus de 30 % des Français seraient en surpoids, selon la dernière enquête Obepi-Ligue contre l’obésité publiée le 31 juin 2021.

En revanche, pour les personnes souffrant d’obésité, les assureurs sont plus sévères. On constate, en moyenne, une augmentation de la cotisation d’assurance de :

  • 25 % pour un IMC compris entre 32 et 36
  • 35 % à 50 % pour un IMC compris entre 36 et 40
  • 75 % à 100 % pour un IMC compris entre 40 et 45

Au-delà de 45, votre IMC entraîne le plus souvent un refus d’assurance. Ces moyennes sont toutefois à nuancer et dépendent des assureurs. Certains vous feront une proposition avec surprime quand d’autres pourront vous accepter sans surprime en fonction de votre questionnaire médical. Certains vous feront une proposition en excluant certaines garanties comme la PTIA Perte Totale et Irréversible d’Autonomie.

Bon à savoir : une fausse déclaration à l’assureur concernant votre poids ou votre taille peut entraîner la réduction du contrat, voire sa nullité, malgré les cotisations versées.

Vers quelle assurance de prêt se tourner en cas de surpoids ou d’obésité ?

Nous l’avons vu, le surpoids n’est pas un obstacle à l’obtention d’une assurance emprunteur. Cependant, il est utile de comparer les propositions d’assurance entre elles pour éviter tout risque de surprime.

L’obésité, quant à elle, peut être un frein à l’obtention de votre assurance ou un facteur venant impacter son prix. En effet, nombre d’assureurs considèrent qu’un IMC élevé constitue un risque aggravé de santé.

Dans tous les cas, avoir le réflexe de la délégation d’assurance est indispensable. Grâce à la loi Lagarde, vous pouvez choisir librement votre assureur de prêt immobilier et comparer les garanties et prix pour trouver la meilleure assurance emprunteur en fonction de votre IMC.

Si vous essuyez plusieurs refus, notamment en cas d’obésité massive, la convention AERAS vous aidera à obtenir une assurance de prêt immobilier malgré le risque aggravé de santé.

Notre simulateur d’assurance emprunteur vous permet de mettre en concurrence les meilleurs acteurs pour ce type de garanties, sans recourir aux services d’un courtier. L’utilisation de notre comparateur est simple, rapide, gratuite et sans aucun engagement. Elle vous permettra de savoir rapidement si vous pouvez être assuré sans surprime, avec surprime, ou s’il vous faudra faire jouer la convention AERAS.

 
 

Comparateur Assurance de Prêt
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Assurance de prêt immobilier sans délais de carence Assurance de prêt immobilier sans délais de carence Les contrats d’assurance de prêt immobilier prévoient généralement un délai de carence ou délai d’attente. Il est important d’en tenir compte lors de la souscription.Comparateur Assurance...
  • Assurance de prêt immobilier sans franchise Assurance de prêt immobilier sans franchise Le délai de franchise fait partie des principaux éléments à vérifier au moment de souscrire une assurance emprunteur. Existe-t-il des contrats sans franchise ?Comparateur Assurance de Prêt !...