Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Investissements Immobiliers > Crédit Immobilier > Comparateur de prêt immobilier : quel fonctionnement ? Quel objectif ?

Comparateur de prêt immobilier : quel fonctionnement ? Quel objectif ?

Comparateur de prêt immobilier : quel fonctionnement ? Quel objectif ?

Sur les 15 dernières années, Internet n’a cessé de se développer, et parmi ses nombreuses évolutions, a fait naître les comparateurs en ligne.

En donnant de la visibilité à chaque secteur de vente, de conseil, de service ou autre, chacun de ces acteurs de la vie quotidienne, et notamment l’ensemble des organismes prêteurs, a pu rendre ses offres accessibles et consultables à distance. Les comparateurs en ligne apportent de la visibilité aux offres les plus attractives, et stimulent encore davantage le jeu de la concurrence entre les organismes prêteurs. Voici comment fonctionnent-ils.

Pourquoi utiliser un comparateur d’offres de prêt immobilier ?

Comparer les offres permet de ne pas subir mais plutôt de profiter du jeu de l’attractivité des offres. En effet, pousser la première porte d’un établissement financier, et souscrire une offre de prêt, ne sera pas nécessairement une mauvaise action. En revanche, elle ne garantira pas de sa compétitivité. Comparer est devenu une vraie habitude de consommation, et on le comprend bien. Le pouvoir d’achat est fragile, voire en baisse, et le sera encore davantage après avoir contracté un prêt immobilier. Celui-ci engage l’emprunteur pour près de 25 ans de sa vie s’il parvient à le rembourser dans sa globalité. Autrement dit, un prêt immobilier est pour beaucoup l’endettement d’une vie. Il y a peu d’autres engagements qui astreignent, pieds et poings liés, à un remboursement de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

L’intérêt des comparateurs

En réalité, il reste rare de se présenter au guichet d’un établissement financier, et de ressortir avec une offre de prêt. Les établissements veulent des garanties, la preuve d’un apport financier, des capacités de remboursement, d’une stabilité professionnelle et personnelle. C’est pourquoi les comparateurs sont indispensables. Ils permettent notamment de se renseigner et se conformer sur ces trois éléments :

  • Evaluer la viabilité de son projet d’acquisition : Sans parler de souscription en ligne, ils présentent une idée des mensualités que devra assumer l’emprunteur et du montant maximal auquel il peut prétendre selon la durée de remboursement. Malheureusement, certains projets seront tués dans l’œuf à cette étape, face à des mensualités insurmontables par exemple, ou un montant insuffisant ;
  • Se faire une idée des taux pratiqués : Difficile de savoir de quoi l’on parle lorsque l’on n’a jamais souscrit de prêt immobilier auparavant. Le comparateur donne une idée des taux de prêt pratiqués, simplement pour parvenir à cerner une offre intéressante d’une autre, plus onéreuse ;
  • Connaître les conditions et options possibles : L’emprunteur pourra ainsi évaluer une offre au regard des conditions de remboursement anticipé, ou encore de report de mensualités selon certaines conditions par exemple.

Faire appel aux comparateurs en ligne permet de profiter de nombreux avantages.

  • Un service 100 % gratuit,
  • Sans aucun engagement contractuel ou financier,
  • Rapide, avec un résultat fiable et complet en moins de 2 minutes,
  • Impartial, sans intérêt particulier s’il est indépendant,
  • Sur mesure avec des filtres applicables selon vos critères (montant maximal de mensualité, assurance du prêt, garanties, etc.),
  • Accessible de chez soi 24/7,
  • Un accès aux offres d’organismes prêteurs présents physiquement en agence, comme d’organismes uniquement en ligne souvent moins onéreuses car sans suivi particulier.

De manière générale, le comparateur en ligne vous apporte un gain de temps, d’énergie, et d’argent, le tout en faisant sa recherche en autonomie, même sur un domaine méconnu.

Comment fonctionne le comparateur d’offres de prêt immobilier ?

Sur chacun des comparateurs en ligne, il faudra évidemment renseigner des éléments de situation personnelle et professionnelle, du type âge, profession, sécurité d’emploi, risques de santé établi selon la table de mortalité sur laquelle chaque organisme financier ou assurantiel se réfère pour établir un ratio remboursement/risque.

Egalement, le comparateur souhaitera connaître les éléments financiers impactant les conditions d’emprunt, comme notamment le montant du bien à acquérir ou l’enveloppe souhaitée, la durée de remboursement souhaitée, les mensualités maximales honorables, les ressources financières (salariales, foncières, etc.), les crédits en cours pour établir le calcul du taux d’endettement, etc.

Avec l’ensemble de ces éléments, le comparateur va pouvoir analyser les critères renseignés selon les offres accessibles à l’instant T, et proposer aux prospects des offres actualisées correspondant à ce à quoi il peut prétendre.

L’étude des offres de prêt

Pour faire son travail, le comparateur va enclencher des algorithmes qui étudieront les devis selon plusieurs critères. Il va notamment s’intéresser à un élément majeur : le Taux Annuel Effectif Global (TAEG). Il regroupe l’ensemble des coûts globaux de l’opération de crédit. Autrement dit, il rassemble le taux d’intérêt de l’emprunt fixé qui, selon s’il est fixe ou variable, fera évoluer les mensualités dans la durée, mais aussi le montant de l’assurance emprunteur, et les frais annexes au crédit, comme notamment les frais de dossier, les frais de garantie (caution, hypothèque, etc.), les frais de courtage éventuels, les frais de tenue de compte, les pénalités de remboursement anticipé, etc.

Si le TAEG est donc l’élément incontournable pour jauger de la compétitivité d’une offre de prêt, il ne se suffit pas à lui-même pour comparer les offres. En effet, un autre élément majeur doit être comparé en corrélation : l’ensemble des conditions du prêt. C’est-à-dire ?

  • La suppression des indemnités de remboursement anticipé (IRA) : Notamment en cas de remboursement partiel, il est possible de s’affranchir des indemnités de remboursement anticipé sur certaines offres. C’est un point de comparaison à étudier ;
  • La transférabilité du prêt : Il s’agit là de négocier avec l’organisme prêteur que les conditions avantageuses proposées sur ce crédit immobilier puissent être identiques sur un futur second prêt immobilier ;
  • La modularité des échéances : Certains organismes prêteurs proposent des facilités de paiement des échéances en cas de difficulté, notamment le report des premières échéances pour investir dans les travaux d’entrée dans le bien, ou encore la possibilité de moduler la date de prélèvement,ou de reporter certaines échéances en fin de crédit, par exemple en cas de besoin d’investir dans un nouveau véhicule ;
  • Le montage du prêt : Si plusieurs lignes de prêts à des taux différents forment le montage général, ou bien si un différé d’amortissement existe, le montant global à rembourser sera impacté.

Ces conditions peuvent sembler anodines, mais il faut penser qu’un crédit immobilier engage généralement son emprunteur pour 20 à 25 ans. C’est une longue durée où la situation personnelle comme professionnelle peut être amenée à changer, et va d’ailleurs nécessairement évoluer (augmentation de salaire, changement d’activité, émancipation des enfants, accueil des parents, etc.).

Les limites du comparateur de prêts immobiliers

Le comparateur est un parfait outil pour les novices en finance immobilière. Il rend un résultat rapide, fiable et sur mesure, tout en restant plutôt général. Il présente toutefois une limite de taille puisqu’il ne présentera que les offres des établissements financiers qui auront fait le choix de communiquer en ligne, et uniquement à l’instant T. Cela présente deux nuances. La première, c’est que certains établissements ne verront pas leurs offres apparaître, soit parce que le comparateur ne les a pas répertorier parmi ses sites de recherche, soit parce qu’ils n’auront pas saisi l’opportunité d’Internet pour communiquer sur leurs prestations en termes de prêt immobilier. C’est un manque à gagner pour l’organisme financier, mais aussi pour l’emprunteur qui aurait pu y trouver là l’offre parfaite.

Egalement, la seconde nuance réside dans l’absence de conseil, notamment en lien avec la conjoncture financière, ce qu’un courtier en assurance sera en mesure de prodiguer. Le courtier saura prévenir ses clients d’une augmentation imminente des taux d’intérêt, des fameux quotas de prêts admis par les établissements bancaires, ou encore des conditions plus favorables ou des éléments à valoriser sur un dossier de demande d’emprunt. Autrement dit, le comparateur revêt un rôle d’amorce ou d’aperçu des offres de crédit immobilier, mais ne remplace pas le conseil avisé d’un expert de l’immobilier.

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers