Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Placements Financiers > Assurance Vie > Simulation assurance vie : simulateur gratuit !

Simulation assurance vie : simulateur gratuit !

Simulation assurance vie : simulateur gratuit !

Les simulateurs en ligne sont de parfaits outils d'anticipation, qui permettent d'estimer le rendement que l'on peut attendre d'un contrat d'assurance vie, et ce au fil du temps, à moyen et long terme. L'épargnant peut ainsi planifier toute sa stratégie d'investissement, mais aussi sa stratégie fiscale en anticipant ses choix pour optimiser sa fiscalité. Voici pourquoi et comment utiliser les simulateurs d'assurance vie.

L'assurance vie : Pourquoi est-ce le produit d'épargne favori des Français ?

L’épargne, quelle qu’elle soit, est une démarche de prévoyance et d’anticipation raisonnable et intelligente. L'assurance vie est un contrat de placement d'épargne à moyen ou long terme. Durant la durée de vie du contrat, le souscripteur place son argent, de manière régulière ou non, selon sa capacité à épargner sans contrainte particulière de montant. L'assurance vie reste relativement libre. Le capital peut être placé sur deux types de contrats différents :

  • Le contrat monosupport, constitué uniquement de placements en fonds euros. Il s’agit de produits sans risque de perte en capital, qui se concentrent essentiellement sur des obligations d’Etat. Ce dernier émet un titre de créance, et l’épargnant investisseur devient alors créancier de l’Etat. Il se rémunère par le taux de l’emprunt, dont les intérêts sont versés annuellement et définitivement acquis. C’est ce que l’on appelle « l’effet cliquet »;
  • Le contrat multisupports, constitué pour partie de ces mêmes fonds euros, mais aussi et principalement de produits liés à la bourse que l’on appellera unités de compte (UC). Celles-ci sont investies sur les marchés financiers. Le capital n’est alors pas garanti puisque la valeur des unités de compte variera selon les fluctuations du marché, mais ces placements peuvent être bien plus rémunérateurs, à la condition de faire les bons choix, et de préférer miser sur le long terme.

En fin de contrat, l’assureur s’engage à reverser l’argent épargné sous forme de rente ou de capital, à l’assuré de son vivant, ou à ses bénéficiaires en cas de décès, augmenté des gains réalisés, et diminué des frais de dossier et de gestion. Il est toutefois possible de clôturer le contrat ou d’effectuer des retraits à tout moment, bien qu’il soit plus intéressant de conserver son contrat au moins 8 ans, notamment pour bénéficier d’une fiscalité avantageuse en sortie d’épargne.

Pourquoi est-elle le produit d'épargne favori des Français ? Pour les raisons précitées, que nous rappelons ici :

  • Se constituer une épargne flexible : Chaque versement se fait de manière volontaire, selon ses capacités à épargner;
  • Faire fructifier son capital : Il peut fructifier sur la durée, pour espérer réaliser de belles plus-values en liquidation;
  • Préparer un complément de revenu pour sa retraite : Si elle est déblocable à tout moment, elle peut permettre de s’assurer un pécule sous forme de rente viagère ou de capital pour compléter sa pension de retraite et ne pas subir le delta de perte de pouvoir d’achat, ou pour financer un projet quelconque;
  • Transmettre son patrimoine : A la conclusion du contrat, l’épargnant désigne des bénéficiaires qui ne seront pas nécessairement ses héritiers. L’avantage principal ? Le capital n’est alors pas soumis aux droits de succession;
  • Bénéficier d'une fiscalité allégée : Toutes les sommes versées sont exonérées du revenu imposable. En revanche, en sortie d’épargne par capital ou par rente, le prélèvement forfaitaire unique (PFU) et les prélèvements sociaux s’abattent sur les plus-values réalisées issues des versements.

Simuler son assurance vie : Pourquoi est-ce nécessaire ?

Les simulateurs en ligne existent dans tous les secteurs. Aujourd'hui, comparer sur Internet est devenu un comportement d'achat habituel, même si les achats restent principalement effectués physiquement. Il en est de même pour l'assurance vie. On la vante comme étant le placement le plus intéressant pour les ménages, alliant à la fois l'épargne, la défiscalisation, la fructification, et la transmission de patrimoine. Oui, mais comme tout, il existe des contrats plus ou moins rémunérateurs, plus ou moins intéressants.

C'est pourquoi la simulation est nécessaire et indispensable même pour faire le bon placement, et aider l'investisseur à concrétiser son ambition, qui dépendra de sa capacité d'investissement, de la disponibilité de son capital, de la finalité recherchée. Il saura rendre une estimation du rendement du contrat, et calculer automatiquement l'épargne disponible en fin de contrat, soit les plus-values réalisées. Ainsi, l'investisseur pourra mettre en place une vraie stratégie d'investissement, en envisageant de nouveaux placements sur la durée de vie du contrat, grâce aux intérêts et plus-values générées.

Trois éléments majeurs seront étudiés grâce au simulateur :

  • Les frais de gestion, qui peuvent rapidement impacter largement le rendement promis. Chaque contrat fixe librement ses frais de souscription, ses frais de versements, ses frais d'arbitrage, ses frais de transaction, etc. Généralement, ils restent proportionnels aux sommes versées, mais peuvent parfois dépasser 1 % du capital total;
  • Le type de gestion de contrat, qui pourra être libre, pilotée ou profilée. Chacune pourra être plus ou moins accompagnée, voire totalement déléguée. Quoi qu'il en soit, le choix devra se faire selon sa connaissance en matière de finance et d'investissement, mais aussi selon le capital à y dédier. Plus l'accompagnement est poussé, plus des frais de gestion sont prélevés;
  • Le type de placements selon le profil d'investisseur, plus ou moins dynamique. Le capital peut être placé sur des fonds en euros ou en unités de compte. Le rendement n'est pas le même, mais le risque pris non plus. Aussi, le simulateur fera une estimation du rendement à espérer sur chacun des contrats, selon le profil d'investisseur.

Les simulateurs sont ils 100 % fiables ?

Sont-ils fiables ? Oui, absolument. Mais peuvent-ils servir de référence absolue ? Pas tout à fait, et ce pour deux raisons. La première concerne le degré de précision de l'offre. N'oublions pas qu'un simulateur, tout outil numérique ultra performant qu'il soit, reste un programme fonctionnant par algorithmes successifs, pour aboutir à un résultat. Certes, l'assureur évaluera l'offre d'assurance vie avec ces mêmes algorithmes, mais un élément supplémentaire pourra toutefois faire toute la différence : l'intervention humaine.

La seconde raison qui fait que le simulateur ne peut pas être considéré comme une référence absolue, est que s'il est bien un parfait outil de référence, il l'est à l'instant T. N'oublions pas ici que les contrats d'assurance vie vont investir l'argent de l'épargnant, en fonds euros ou en unités de compte. Et oui, toute la complexité des placements financiers, et la raison même qui fait que les unités de compte ne peuvent pas garantir le capital investi, réside bien dans le fait que les marchés financiers et boursiers sont extrêmement volatiles. Dans la finance, le risque 0 n’existe pas, et malheureusement, certains éléments conjoncturels ne peuvent pas être anticipés et peuvent venir totalement anéantir un marché.

Aussi, le simulateur affiche une promesse de rendement, en supposant des évolutions futures sur une conjoncture actuelle. Si, il y a encore quelques années, certains secteurs étaient prédominants, et le risque pris était très faible, ce n'est plus vraiment le cas désormais. Hormis le secteur de l'innovation écoresponsable, qui sera nécessairement l'un des investissements d'avenir, les autres restent très fluctuants, selon l'actualité que l'on rencontrera à moyen et long terme.

Comparateur Assurance Vie
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers