Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Placements Financiers > Assurance Vie > Quels supports choisir pour son assurance vie ?

Quels supports choisir pour son assurance vie ?

Quels supports choisir pour son assurance vie ?

Avec près de 90% de ménages souscripteurs, l’assurance vie séduit indéniablement un grand nombre de français. Une épargne qui dort, un héritage, une envie de planifier un projet ou de préparer une retraite plus sereine ou plus confortable sont tout autant de raisons qui peuvent mener à contracter une assurance vie.

Différents supports d’investissements s’offrent aux épargnants, du plus sécure au plus incertain, a priori de quoi trouver assurément chaussure à son pied. Mais alors quelle carte jouer ? Celle de la sécurité avec des placements sans risque, ou celle de la rentabilité en diversifiant son épargne sur des marchés financiers et immobiliers en mouvements constants ? On vous conseille.

Assurance vie : le bon compromis entre épargne et prévoyance

Avant d’entrer dans le vif du sujet, rappelons dans les grandes lignes ce qu’est l’assurance vie et ce qu’elle propose.

Il s’agit d’un placement financier qui capitalisera dans le temps. L’assurance vie est très plébiscitée depuis plusieurs années par les petits comme les plus gros épargnants car elle a pris le crédo du mix entre l’épargne et la prévoyance.

Elle apporte en effet tous les avantages de l’épargne à un taux d’intérêt très intéressant qui dépasse celui des livrets A ou autre comptes d’épargne pour se constituer un capital sur la durée. Ces avantages se cumulent à ceux de la prévoyance avec la transmission automatique du capital aux bénéficiaires identifiés au moment de la contractualisation en cas de décès de l’assuré avant le terme de son contrat. La législation en matière de succession n’intervient pas dans cette transmission définie uniquement par les termes du contrat souscrit.

Les différents supports d’investissement

Définissons d’abord ce qu’est un support, qu’il faut différencier du contrat. Le support représente ce dans quoi l’épargnant va investir. Ça peut être dans deux types de supports différents : les fonds en euros ou bien les unités de compte. Quant au contrat, il s’agit du type de contrat d’assurance vie, qui peut être mono ou multi supports. Les présentations sont faites, mais convenons-en bien, le jargon des assurances n’est pas des plus explicites. Quelques précisions sur ces terminologies s’imposent.

Les fonds en euros

Le contrat mono support, qui par définition n’offre qu’un seul support d’investissement, est constitué uniquement du support en euros. Représentant 80% des actifs détenus par les assurés sur les contrats d’assurance vie, c’est le support d’investissement préféré des ménages français, et pour cause, il est le plus sécurisant.

Le principe

Le rendement du fonds euros, autrement dit les intérêts récupérés par le souscripteur, se compose d’un taux technique qui est le taux minimum garanti et de la participation aux bénéfices. Il s’agit donc d’un placement sur des produits sans risque, comme l’exemple le plus probant des obligations d’Etat ou des obligations d’entreprise. L’argent placé est garanti à tout moment, revalorisé chaque année et les intérêts annuels versés au 31 décembre sont acquis de manière définitive, sans aléa possible.

Le profil d’investisseurs

Impossible donc de perdre de l’argent sur ce type de fonds, à ses dépens également puisqu’il n’offrira pas le dynamisme de marchés florissant. Il s’adressera principalement aux profils d’épargnants prudents, qui investissent généralement de petites sommes à faire fructifier, préférant la sécurité à la rentabilité.

Les unités de compte (UC)

Les unités de compte viennent en quelques sortes s’opposer aux fonds en euros. Si elles sont proposées dans les contrats multi supports d’investissement aux côtés des fonds en euros, c’est dans leur nature qu’elles se différentient. Les unités de compte sont des produits investis sur les marchés financiers, donc liés à la bourse. L’unité de compte ne représente pas une valeur définie en euros puisque sa valeur évoluera au rythme de l’évolution des marchés financiers et immobiliers. Ce n’est donc pas tant la valeur de ces unités que l’investisseur tendra à faire fructifier mais leur nombre. Vous l’aurez deviné, ce placement est plus risqué que les fonds en euros mais peut s’avérer être bien plus fructueux.

Le principe

Les unités de compte peuvent être investies dans différentes classes d’actifs, des actions aux obligations, en passant par des parts de fonds dans le domaine de l’immobilier :

  • Les actions et les obligations : Ce sont des valeurs mobilières qui sont gérées par des Organismes de Placements Collectifs en Valeurs Mobilières (OPCVM) tels que les Sociétés d’Investissement à Capital Variable (SICAV), les Fonds Communs de Placement (FCP), ou encore les trackers.
  • Les parts de fonds immobilières : Ici les unités de compte sont investis en parts dans le capital d’organismes immobiliers tels que les Sociétés Civiles Immobilières (SCI), les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) ou encore les Organismes de Placement Collectif Immobilier (OPCI).

Les modes de gestion

Vouloir placer son capital dans un investissement qui peut rapporter gros ne va pas nécessairement de pair avec la connaissance parfaite des marchés financiers et immobiliers pour s’assurer de faire les meilleurs placements. L’investissement sur un contrat multi supports offre une gestion adaptée à ses connaissances, mais aussi au temps que l’on peut y dédier :

  • La gestion libre, en autonomie ;
  • La gestion profilée, où un gestionnaire de portefeuilles se charge d’effectuer vos placements selon vos souhaits ;
  • La gestion sous-mandat, où un gestionnaire assure l’entière gestion de votre portefeuille, sans vous consulter ;
  • La gestion pilotée, où votre capital est investi selon des options préétablies.

Et si on résumait tout ça ? Qu’offrent ces deux supports ?

Le choix des supports d’investissement se fera donc selon le capital de l’assuré à investir, selon son appétence au risque ou à la sécurité, selon sa connaissance des marchés financiers et immobiliers. Voici un résumé de ce que proposent chacun des deux contrats : mono support ou multi supports ?

Les contrats mono support en euros offrent :

  • Un capital garanti sans perte ;
  • Des intérêts annuels peu élevés mais assurés ;
  • Des frais de gestion moindre.

Les contrats multi supports offrent :

  • Une rentabilité fluctuante, à mesurer selon les marchés financiers, qui peut s’avérer être très intéressante ;
  • Le choix de ses investissements ;
  • Une gestion sur mesure.
 
 

Comparateur Assurance Vie
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers