Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Placements Financiers > Assurance Vie > L'unité de compte dans l'assurance-vie : qu'est-ce que c'est ?

L'unité de compte dans l'assurance-vie : qu'est-ce que c'est ?

L'unité de compte dans l'assurance-vie : qu'est-ce que c'est ?

Vous avez une assurance-vie ou êtes sur le point d’en ouvrir une et vous entendez parler d’unités de compte, mais ne comprenez pas de quoi il s’agit.

C’est normal, l’unité de compte est un instrument financier spécifique, on fait le point dans ce dossier : l’unité de compte n’aura plus de secrets pour vous !

Définition de l’unité de compte

L’unité de compte est le nom donné à différents supports d’investissement financier, elle est exprimée en parts et non en euros contrairement au fonds euros.

On retrouve les unités de compte dans les assurances-vie multi-supports, mais également dans d’autres produits comme les plans d’épargne retraite ou les contrats de capitalisation.

Elles vous permettent d’investir sur les marchés financiers ou immobiliers et constituent des actifs financiers souscrits dans une optique de rendement.

Par nature volatiles, les unités de compte peuvent entraîner des plus-values ou moins-values importantes, il convient donc de les manier avec précaution.

Les différentes unités de compte en assurance-vie

Les unités de compte d’un contrat d’assurance-vie sont regroupées en trois grandes familles, ce qui permet une répartition du risque sur différentes catégories d’actifs. Voici dans les grandes lignes les différents investissements possibles en unités de compte.

Les unités de compte en valeurs mobilières

Les valeurs mobilières sont une catégorie de titres financiers pouvant représenter un titre de propriété, comme les actions, ou un titre de créance, comme les obligations.

Ces titres sont émis par des personnes morales publiques ou privées, généralement des entreprises. Les valeurs mobilières sont négociables, interchangeables et peuvent être cotées en bourse.

Ils confèrent des droits au porteur en lui donnant accès, directement ou indirectement, à une part de capital ou à un droit sur son patrimoine. Ces titres financiers sont le plus souvent :

  • Des actions : elles représentent une fraction de capital d’une société, généralement cotée en bourse, elles peuvent être achetées ou cédées à tout moment en passant un ordre d’achat ou un ordre de vente et le porteur peut perdre tout ou partie de son capital en cas de faillite par exemple
  • Des obligations : elles représentent une fraction d’emprunt sur une créance d’une certaine durée, elles sont rémunérées sous forme de coupons en fonction des taux d’intérêt, leur rendement est calculé sur la base de leur valeur nominale et le risque de perte est moins important qu’avec les actions
  • OPCVM : ce sont des organismes de placements collectifs qui gèrent un portefeuille d’actifs financiers, mêlant généralement monnaie, actions et obligations, par le biais de SICAV ou de FCP, leur valeur globale varie en fonction des actifs stockés par l’OPCVM

Les valeurs mobilières seront donc choisies en fonction de votre appétence au risque, car elles demeurent spéculatives, y compris pour les obligations dans un contexte difficile de crise économique et sanitaire à l’échelle mondiale.

Les unités de compte en valeurs immobilières

Les valeurs immobilières permettent d’investir sur le marché immobilier pour diversifier votre patrimoine en se rabattant sur la pierre, réputée moins volatile que les marchés financiers.

C’est effectivement un investissement moins risqué, qui dans votre contrat d’assurance-vie peut être souscrit par le biais de SCI, de SCPI et d’OPCI.

Cependant, en gérant un patrimoine immobilier, vous faites l’acquisition de parts sociales dont ni le capital, ni le rendement ne sont garantis. Il est donc prudent de les considérer comme des placements à long terme.

Les unités de compte en valeurs monétaires

Les valeurs monétaires sont composées le plus souvent de bons du Trésor, d’obligations à court terme et de titres de créances négociables. On parle couramment de SICAV de trésorerie ou d’OPCVM monétaires.

Elles suivent le cours des monnaies et présentent donc un risque limité, mais les gains sont généralement peu rémunérateurs.

Unité de compte et frais de gestion

Si les unités de compte proposent un rendement supérieur aux fonds euros dans un contrat d’assurance-vie, elles entraînent des frais de gestion moins transparents qui peuvent éroder progressivement votre placement.

Il convient donc d’être particulièrement attentif à ces frais, non seulement en choisissant votre contrat d’assurance-vie, mais également en choisissant vos unités de compte.

Vous vous retrouverez généralement à gérer deux types de frais distincts :

  • Des frais de gestion : ce sont les frais annuels prélevés par l’assureur, ils s’élèvent en moyenne à 0,90 % (ainsi pour 100 unités de compte achetées, il vous en reste 99,10 après application des frais de gestion annuels
  • Des « frais cachés » : ce sont les frais de gestion propres à chaque type d’unité de compte, prélevés par l’organisme qui les gère, ils doivent être clairement mentionnés avant la souscription

Au total, les frais cumulés pour la gestion de votre contrat d’assurance-vie en unités de compte représentent en moyenne 3 % de votre investissement. Il est donc nécessaire que le rendement attendu soit supérieur aux frais de gestion pour s’y retrouver.

Faut-il investir dans l’assurance-vie en unités de compte ?

Les fonds euros sont simples à comprendre, le rendement est connu à l’avance et les frais de gestion également. Il n’existe donc pas de risques à investir sur les supports en euros sécurisés. En revanche, les taux d’intérêt des fonds euros sont en forte baisse et rendent le contrat d’assurance-vie tout juste rentable.

Dans ce contexte, et tant que les taux d’intérêts servis restent faibles, il est approprié d’investir en unité de compte. Les unités de compte remplissent un double objectif pour l’épargnant investisseur :

  • Faire fructifier votre capital
  • Diversifier votre patrimoine

Pour bien investir, veillez à ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier. Afin de limiter le risque, il est conseillé de conserver une majeure partie de votre assurance-vie sur le fonds euros. Pour les unités de compte, la diversification est bienvenue : actions, obligations et valeurs mobilières.

Enfin, n’hésitez pas à recourir aux services d’un professionnel de l’épargne, surtout si l’univers des unités de compte ne vous est pas familier. Vous pourrez lui déléguer la gestion de votre assurance-vie afin qu’il investisse sur les supports les plus appropriés à votre profil.

 
 

Comparateur Assurance Vie
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers