Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Placements Financiers > Assurance Vie > Quel rendement attendre d'une assurance vie ?

Quel rendement attendre d'une assurance vie ?

Quel rendement attendre d'une assurance vie ?

L’assurance vie est avant tout un contrat d’épargne, bien connu des Français pour les avantages fiscaux qu’il offre. Les assureurs sont nombreux et l’offre très diversifiée selon son objectif patrimonial à moyen ou long terme.

Mais l’assurance vie est elle encore rentable ? Quel rendement offre-t-elle selon votre profil d’épargnant investisseur ? Nous faisons le tour de la question.

Définition du rendement en assurance vie ?

Le rendement correspond à la valorisation de votre contrat, en euros. On parle également de performance en matière d’assurance vie. Le taux de rendement est plus souvent utilisé et exprimé en pourcentage pour donner au souscripteur de la visibilité sur l’argent qu’il va gagner.

Le rendement peut être positif, mais également négatif, si des mauvais choix ont été opérés en cours d’année. Il va dépendre avant toute chose des supports sur lesquels vous avez investis : fonds euros, unités de compte, etc.

Cependant, il faut bien veiller à distinguer le rendement brut du rendement net. Pour illustrer cela, imaginons 10 000 euros placés à un taux de rendement brut de 2 % avec des frais de gestion de 1% %, vous n’aurez un taux de rendement net que de 1%. Alors qu’un taux de rendement net de 1,5 % se révèle plus rentable.

Quel rendement attendre du fonds euros en 2021 ?

Les fonds euros correspondent aux contrats dit mono-support ou à une partie du contrat multi-support hors unités de compte. Contrairement aux autres supports, les fonds euros est garanti et sécurisé par l’assureur, c’est-à-dire que son rendement est connu d’avance et annoncé en début d’année.

En quelques années, les fonds euros n’ont cessé de baisser, tous comme les taux d’intérêts des emprunts bancaires. Ils sont passés de 4 % il y a 10 ans à 1,4 % en 2019 et 1,2 % en moyenne en 2020.

En conséquence, et selon la tendance prévue pour l’année 2021, même les fonds euros les plus performants ne devraient pas dépasser 2 % pour les meilleurs rendements. La plupart seront d’1 % environ, à quelques dixièmes près en plus ou en moins.

Des taux en baisse mais toujours rentables ?

C’est une question très souvent posée par les investisseurs, qui voient leurs intérêts diminués d’année en année. Cependant, si l’on regarde le taux des livrets d’épargne réglementés, comme le livret A, l’assurance vie demeure intéressante.

En effet, le taux du livret A est passé à 0,5 % en février 2020 et aucune hausse n’a été annoncée par le gouvernement pour l’année 2021. De son côté, l’assurance vie propose une rentabilité au moins deux fois supérieure sur des investissements sécurisés, sans risque de perte de capital.

Pendant ce temps, le taux d’inflation s’élevait, en France, à 1,1 % en 2019 et à 0,5 % en 2020. Les projections de la banque de France annoncent un taux d’inflation de 0,6 % en 2021 et de 1 % en 2022.

Si l’on s’en tient à ses chiffres, cela signifie que le taux du livret A ne suffit pas à couvrir l’inflation, alors que le taux de rendement de l’assurance vie reste supérieur à l’inflation. En d’autres termes, vous perdez de l’argent en plaçant votre épargne sur un livret, alors que vous ne perdez pas de pouvoir d’achat avec l’assurance vie.

Même avec un rendement faible, l’assurance vie reste donc à privilégier pour tous les profils d’investisseur, du simple épargnant zéro risque à celui qui souhaite diversifier ses placements. Mais, faut-il se contenter d’un taux de rendement de l’ordre de 1 % seulement ?

Comment améliorer le rendement d’une assurance vie ?

Si le fonds euros ne vous satisfait plus en raison de son faible rendement, vous pouvez envisager des alternatives. Il existe pour cela de nombreuses solutions, plus ou moins risquées en fonction de votre connaissance des marchés financiers.

Le fonds euros dynamique

Contrairement au fonds euros classique qui n’est constitué que d’obligations d’État, le fonds euros dynamique laisse une belle part aux supports en actions et en immobilier, tout en étant garanti en capital.

Ils affichent de meilleures performances mais ne sont pas à l’abri d’une sous-performance. Ainsi, un investisseur prudent pourra choisir un contrat d’assurance vie proposant à la fois un fonds euros classique et un fonds euros dynamique et placer son épargne pour moitié sur chacun de ces supports. Alors qu’un investisseur dynamique pourra placer une majeure partie de son épargne sur le fonds euros dynamiques.

Bien que certaines fonds euros dynamiques affichent des performances à la baisse, en-deçà de celles proposées par certains fonds classiques, d’autres affichent encore de belles performances, de l’ordre de 3 à 4 %.

Les supports en UC

Par nature plus volatils, les supports en unités de compte peuvent être « packagés » par l’assureur selon leur degré de risque, ou librement choisis par l’investisseur selon sa connaissance des marchés financiers.

Ici, aucune assurance concernant le capital, on peut tout perdre comme tout gagner. Cependant, une diversification, même à 30 %, sur des UC peu risquées est recommandée pour faire fructifier son épargne à long terme.

Les choix de placement en assurance vie sont nombreux au sein d’un même contrat. Il convient de prendre en compte les différents frais pour réaliser une bonne opération, et de se faire accompagner au besoin. Un bilan patrimonial vous apportera un véritable plus pour mieux investir, n’hésitez pas à demander votre audit préalable gratuit et sans engagement avant de miser sur l’assurance vie.

 
 

Comparateur Assurance Vie
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers