Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Placements Financiers > Qu’est-ce que le PERP et le PERCO ? Quels avantages fiscaux attendre ?

Qu’est-ce que le PERP et le PERCO ? Quels avantages fiscaux attendre ?

Qu’est-ce que le PERP et le PERCO ? Quels avantages fiscaux attendre ?

Le PERP et le PERCO font partie des placements liés à l’épargne retraite, avec pour objectif de permettre à l’épargnant d’améliorer ses revenus lorsqu’il quitte toute activité professionnelle. Mais en quoi consistent-ils ? Quelles sont leurs spécificités ? Quels avantages fiscaux en attendre ? Présentent-ils des inconvénients ? Nos réponses dans ce dossier.

Le PERP ou Plan épargne retraite populaire

Le PERP, qui signifie Plan épargne retraite populaire, est un placement qui s’effectue sur la longue durée et qui permet à l’épargnant de percevoir une rente viagère dès son passage à la retraite, ce qui représente une augmentation non négligeable de ses revenus mensuels. Il est également possible dans certains cas de percevoir le capital en une seule fois, dès le passage à la retraite. Cela concerne généralement les épargnants qui envisagent l’acquisition d’une résidence principale.

Ce type de placement, souscrit auprès des banques ou de certaines compagnies d’assurance, est accessible à toute personne active. L’épargnant est libre d’effectuer les versements de son choix. Cette liberté s’applique au montant des versements, qui n’est pas plafonné, mais également à leur fréquence de dépôt, qui n’est nullement imposée.

Quels avantages attendre du PERP ?

Certes, le PERP constitue une source de revenus supplémentaire une fois à la retraite. Mais ce n’est pas tout.

  • Le PERP offre une déduction du montant des impôts : en effet, tout au long de sa période d’activité, les versements effectués par l’épargnant sont déductibles de ses revenus. Toutefois, cette déduction n’est possible que dans la limite de 10 % du revenu professionnel.
  • Le PERP est dénué de prélèvements sociaux : contrairement à un contrat d’assurance-vie, la rente du PERP est exonérée de prélèvements sociaux.
  • Le PERP est un placement sans risque : il offre en effet une grande liberté, il donne accès à des produits boursiers et son fonds en euros ne présente aucun risque.

Qu’en est-il des inconvénients d’un tel placement ?

Comme tout placement, le PERP présente certains inconvénients. Le premier d’entre eux est le fait que les versements effectués par l’épargnant sont bloqués ; il ne peut donc y avoir accès avant son départ à la retraite. En revanche, dans certains cas, il est possible de faire exception (en cas de surendettement, de décès du conjoint, de cessation d’activité, de fin des droits aux allocations chômage ou d’invalidité). En raison de cet inconvénient réel, il est recommandé de ne souscrire un PERP qu’à l’âge minimal de 45 ans.

Il est également à noter que les revenus perçus sont imposables. Or, ceci n’est pas le seul point noir qui réduit les avantages financiers réels du PERP. En effet, ce type de placement est soumis à de nombreux frais annexes et le rendement demeure faible. Il présente un réel intérêt pour les épargnants fortement imposés.

Le PERCO ou Plan épargne retraite collectif

Le PERCO, ou Plan épargne retraite collectif, est un placement proposé par l’entreprise afin de permettre à ses salariés de se constituer une épargne en vue de leur retraite. En ce sens, ce placement fonctionne comme le PERP et permet de disposer du capital une fois le passage en retraite effectué, sous forme de rente ou de capital. L’épargne est également bloquée jusqu’à cette échéance, sous réserve de situations exceptionnelles là aussi. En revanche, les versements du salarié peuvent être augmentés par l’entreprise dans le cadre de ce que l’on appelle les abondements.

Le PERCO s’adresse à tous les salariés de l’entreprise, mais la plupart du temps les personnes en poste depuis moins de 3 mois ne peuvent en bénéficier. Le salarié peut par ailleurs demander à continuer à profiter des avantages du PERCO après son départ en retraite, tant qu’il ne sollicite pas le déblocage de ses droits. Il en va de même si le salarié quitte l’entreprise après un licenciement ou une démission ; si son nouvel employeur ne propose pas de PERCO, il peut continuer à profiter des avantages de celui de sa précédente entreprise.

Le PERCO peut être alimenté par le salarié au moyen des primes d’intéressement, de la participation, de plans d’épargne salariale ou du compte épargne temps. En revanche, ces versements sont plafonnés chaque année à 25 % de la rémunération annuelle brute. L’employeur peut également alimenter le PERCO du salarié, dans la limite de 16 % du plafond annuel de la Sécurité sociale.

Quels avantages attendre du PERCO ?

Le PERCO est un placement qui présente plusieurs avantages.

  • La contribution de l’employeur est un atout, car elle permet d’augmenter le montant de l’épargne sans nécessiter un effort de la part du salarié.
  • Les versements de l’entreprise sont exonérés d’impôts, de même que les versements effectués par le salarié dans le cadre de l’intéressement et de la participation. En revanche, il faut savoir que les produits financiers générés sont soumis aux prélèvements sociaux pendant la durée de l’épargne.
  • Au passage à la retraite, si le salarié souhaite percevoir son épargne sous forme de capital, il sera exonéré d’impôts. En revanche, la rente viagère est quant à elle partiellement soumise à l’impôt.

Qu’en est-il des inconvénients d’un tel placement ?

À l’instar du PERP, le PERCO ne peut être débloqué avant la retraite. Toutefois, les conditions de déblocages sont plus souples puisque ce placement peut être débloqué en cas de décès, d’invalidité, de surendettement, de fin des droits à l’allocation chômage, mais aussi en cas d’acquisition d’une résidence principale ou d’une nécessité de remise en état de la résidence principale après une catastrophe naturelle.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Quel avantage fiscal attendre des FCPI et FIP ? Quel avantage fiscal attendre des FCPI et FIP ? Les FCPI et les FIP sont des dispositifs de défiscalisation légaux. Ces deux fonds de placement plus ou moins risqués permettent en effet de réduire sensiblement ses impôts. Toutefois, il...
  •