Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Placements Financiers > Produits Financiers > Tout comprendre au trading haute fréquence !

Tout comprendre au trading haute fréquence !

Tout comprendre au trading haute fréquence !

Plus de 85 % des principales places boursières au monde sont des marchés à ordre limité entièrement électroniques. Le trading haute fréquence y tient là une place prépondérante dans le nombre de transactions mondiales qu'il représente. Multiplier de petites opérations à très faible gain, dans un laps de temps très court : voici ce en quoi consiste le trading haute fréquence. Comment ça fonctionne, pourquoi, pour qui ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ? On a fait le tour de la question pour vous.

Trading haute fréquence : quelle différence avec le trading "classique" ?

Pour mieux comprendre, intéressons-nous d'abord au trading, qui est déjà bien complexe. Pour en donner une définition simple, le trading, qui signifie littéralement "commerce" ou "négociation", est associé à l'activité de spéculation sur les marchés financiers. La spéculation consiste à acheter et à vendre des actifs financiers dans le but de réaliser un profit. Les actifs financiers peuvent être des actions, des devises, des matières premières, des crypto-monnaies, etc. A la différence de l'investissement, qui se pense généralement sur le long terme, le trading se réfère plutôt au court ou moyen terme. Le trader vise de petits rendements sur chaque opération, et tente de capter les opportunités d'entrée et de sortie intéressantes, parfois à plusieurs reprises au cours d'une seule et même journée.

Digressons rapidement sur le rapport au trading des investisseurs. Aujourd'hui, tous les investisseurs, gros comme petits, aguerris comme novices, s'engagent dans le trading devenu populaire tant il promet de plus-values pour faire capitaliser son argent. Malheureusement, bien souvent, le concept du trading n'est pas intégré correctement, et reste trop flou pour être maîtrisé, ce qui déçoit certains investisseurs qui y voyaient là la promesse d'une fructification autonome de leur épargne. Et oui, mais n'est pas trader qui veut. L'expertise de pointe dans la finance est inconditionnelle pour prétendre être un bon trader, mais ce n'est pas tout. Elle doit s'accompagner d'une totale ouverture à l'ensemble des éléments et évènements conjoncturels et structurels à l'échelle internationale, dans une multitude de secteurs venant nécessairement impacter les cours boursiers, comme les tendances politiques, économiques, sociales, sociétales, environnementales, etc. Refermons ici notre digression.

Il existe plusieurs méthodes de trading, qui répondent chacune à une stratégie financière différente :

  • Le scalping trading consiste à trader avec une fréquence élevée. Les transactions sont très courtes, pour ne durer que quelques minutes ou même secondes;
  • Le day trading consiste à ouvrir et fermer des transactions dans la même journée;
  • Le swing trading consiste à trader sur du plus long terme que les précédents, soit une dizaine de jours tout au plus;
  • Le trading de position consiste à prendre des positions sur le long terme, soit plusieurs semaines ou mois.

Vous l'aurez compris, les modes de trading se réfèrent à la réactivité du trader sur les marchés, dans une logique opportuniste. Intéressons-nous maintenant au trading haute fréquence, qui est notre sujet. Ici, contrairement aux quatre modes de trading précités, le trading haute fréquence (THF) consiste à transmettre des ordres sur les marchés financiers sans intervention humaine, de manière totalement automatique à l'aide de programmes informatiques ultra-complexes, nommés algorithmes, le tout à une vitesse ultra-rapide. Impressionnant, n'est-ce pas ?

Trading haute fréquence : comment ça fonctionne ?

Au vu de sa définition précitée, il serait plutôt raisonnable de penser qu'il ne soit que peu utilisé, tant il recourt à une technologie avancée. Et bien au contraire, le trading haute fréquence représenterait plus de 80 % des transactions mondiales ! Mais ce pourcentage est à expliciter.

Alors comment fonctionnent ces algorithmes ? Et bien ces programmes analysent en continu les carnets d'ordres électroniques des places boursières pour anticiper tout micromouvement des marchés et en tirer profit. Les carnets d'ordres montrent en effet l'ensemble des ordres d'achat et de vente d'une action. Aussi, si le programme détecte une opportunité qui se dessine, le THF s'y positionne immédiatement, avec toutefois un horizon de détention ultra-court, éclair même, de l'ordre de la micro seconde.

Pour profiter de cette technologie, l'infrastructure informatique joue un rôle clé. C'est pourquoi les machines puissantes capables d'élaborer ce type de programme sont installées géographiquement au plus près des serveurs des principales places boursières, pour optimiser la rapidité d'envoi des instructions. Vous l'aurez compris, le nombre d'intervenants financiers qui utilisent ces techniques reste limité tant elles sont coûteuses. Les 80 % précités sont donc finalement réalisés par une toute petite partie d'intervenants.

Les avantages et les inconvénients du trading haute fréquence

Le trading haute fréquence est apparu en 1999 avec l'autorisation des transactions électroniques par l'autorité de régulation américaine. Aujourd'hui, nous le disions, il a pris une place prépondérante dans les transactions des marchés financiers. Parfois adulé, parfois décrié, notamment pointé du doigt comme responsable de krachs boursiers, le Sénat français a voté un amendement en 2011, visant à taxer les transactions à haute fréquence. Il sera finalement rejeté par le gouvernement Fillon. Présent à outrance sur les marchés, il faut lui reconnaître les avantages suivants :

  • Il favorise la liquidité du marché, et en améliore le degré d'efficience, ce qui bénéficie aux traders;
  • Il génère des gains sur de longues périodes, par la possibilité de mettre rapidement en relation les acheteurs et les vendeurs sur les marchés;
  • Il participe à la réduction de la volatilité des marchés, par son action immédiate d'achat et revente avec un faible Il assure ainsi la continuité des cours.

Toutefois, le trading haute fréquence est loin de faire l'unanimité en France, notamment auprès des organes de contrôle des marchés financiers comme l'AMF. Ils lui reprochent les inconvénients suivants :

  • Le risque de défaillance du réseau : L'absence de contrôle humain peut entraîner un dysfonctionnement qui, bien qu'involontaire et sans responsable direct, pourrait anéantir les marchés financiers, créer des bulles spéculatives, voire un krach boursier;
  • Le risque de manipulation des cours : De manière volontaire cette fois-ci, la rapidité éclair d'exécution des algorithmes limite largement la possibilité d'intervention des autorités de contrôle. On constate une différence entre les ordres initiés par les THF et les ordres effectivement exécutés, de l'ordre de 1 à 5 %, d'où des soupçons de manipulation des marchés malheureusement quasiment impossibles à démontrer;
  • La non prise en compte de l'analyse humaine : Toujours liée, mais plus subtile cette fois, le THF ne se base que sur des formules mathématiques et graphiques. L'intervention humaine est nulle, donc aucune analyse fondamentale du marché n'est opérée. Aussi, certaines tendances plus subtiles à déceler ne peuvent pas l'être, ce qui peut à nouveau participer à fausser les cours;
  • La concurrence déloyale : Le THF est un dispositif décrit justement comme étant hors de rivalité. L'analyse des cours de Bourse sont si rapides, à une vitesse totalement inaccessible aux autres intervenants, ce qui créé ce que l'on appelle une asymétrie d'informations entre les différentes parties prenantes, d'où cette notion de concurrence déloyale. Les meilleures opportunités seront nécessairement saisies par les THF, et non par les autres acteurs du marché, humains, ce qui créé un marché à deux vitesses.

En clair, le trading haute fréquence est accessible aux particuliers, mais nécessite de solides connaissances dans les marchés boursiers, dans le trading, mais aussi en programmation. Mieux vaudra probablement se faire aider d'un courtier ou d'un trader professionnel. Les plateformes de trading sont accessibles en direct pour ouvrir et fermer des positions, pour analyser le marché à l'aide de graphiques et utiliser des indicateurs pour peaufiner sa stratégie de trading. Idéalement, il sera bon de profiter d'une formation au trading, dont plusieurs sont accessibles en ligne. Si elles ne peuvent en aucun cas promettre de générer du profit sur les futurs investissements, elles sont une bonne entrée en matière pour comprendre l'engrenage dans lequel l'investisseur met le doigt, les rouages du trading, et les risques pris.

Comparateur Assurance Vie
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Qu'est-ce qu'un OPCVM ? Quel fonctionnement ? Qu'est-ce qu'un OPCVM ? Quel fonctionnement ? L’acronyme OPCVM désigne un Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières. Nous sommes d’accord pour convenir que cette définition n’aide pas vraiment l’investisseur néophyte....
  • Quel est le meilleur placement court terme 2024 ? Quel est le meilleur placement court terme 2024 ? 2024 est une année plutôt exceptionnelle, dont l'actualité nationale et internationale a entraîné des impacts par effet papillon jusque sur les modes de consommation et d'investissement des...