Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Investissements Immobiliers > Crédit Immobilier > Faire baisser le coût de son crédit immobilier : 10 trucs et astuces

Faire baisser le coût de son crédit immobilier : 10 trucs et astuces

Faire baisser le coût de son crédit immobilier : 10 trucs et astuces

Il existe de nombreuses solutions pour faire baisser le coût de son crédit immobilier. Toutes ne sont pas adaptées à votre situation. En effet, à chaque dossier correspond une situation et un profil différent. On vous liste ci-après quelques astuces pour diminuer le coût de votre crédit immobilier. N’hésitez pas à piocher la solution la plus adaptée à votre profil parmi celles proposées ci-dessous.

1 - Faire racheter votre crédit immobilier

Cette opération consiste à faire racheter votre prêt par une nouvelle banque. L’objectif étant de faire baisser votre taux. Avant de vous lancer, listez dans un tableau toutes vos dépenses actuelles inhérentes à votre crédit immobilier. L’idée étant de faire une comparaison afin d’estimer les économies que vous pouvez espérer réaliser grâce au rachat de crédit. Pour bénéficier de ces avantages, assurez-vous qu’il reste un minimum de 100 000 € au titre du capital restant dû, que la différence entre le taux initial et le nouveau soit au minimum de 1 % et, pour finir, que la durée du prêt coure bien sur une dizaine d’années.

Si votre dossier remplit toutes ces conditions, rapprochez-vous de votre banquier ou faites appel à un courtier pour renégocier votre crédit.

2 - Soigner votre dossier afin de faciliter la négociation avec votre banquier

Vous devez vous vendre auprès des banquiers pour obtenir les meilleures offres de crédit immobilier.

Pour cela, mettez :

  • de l’ordre dans vos comptes
  • de l’argent de côté (même si ce n’est pas grand-chose). Vos comptes seront examinés à la loupe afin d’étudier votre capacité d’épargne
  • en avant votre stabilité tant professionnelle que personnelle (ancienneté dans votre travail, fidélité à votre banque)

3 - Rembourser de manière anticipée votre crédit immobilier

Cette opération engendre des pénalités qui peuvent s’élever jusqu’à 3 % du capital restant dû.
Ces frais peuvent être négociés ou annulés pour tout remboursement anticipé de votre crédit ayant pour finalité le rachat d’un nouveau bien. Ce point est à vérifier dans votre contrat et à valider auprès de votre banquier. Vous pouvez aussi faire appel à une banque ou à un courtier pour renégocier votre crédit. Attention, dans ce cadre, les pénalités vous seront facturées sans négociation possible.

3 - Négocier vos frais de dossier

Il est essentiel ici de soigner votre dossier.
Les frais de dossier étant fixés librement par les banques, vous les négocierez plus facilement si votre profil apparaît rassurant et à moindre risque aux yeux des organismes de crédit. N’ayez pas peur de faire jouer la concurrence et de comparer les différentes propositions qui vous seront faites. Mettez toutes les chances de votre côté pour baisser le coût global de votre crédit immobilier.

4 - Les frais annexes

Autre source potentielle d’augmentation du coût global de votre crédit, il est impératif de négocier les frais annexes. Concrètement, lorsque vous signez votre prêt immobilier auprès d’un organisme de crédit, celui-ci profite souvent de l’occasion pour vous proposer de nombreux autres services. Il peut s’agir de l’assurance habitation ou encore de l’ouverture d’un compte épargne. Tirez parti de la situation en montrant votre intérêt pour ses propositions, en échange de quoi tentez de négocier un taux plus bas ou encore l’annulation des frais de dossiers. Un seul mot : négociez !

5 - Renégocier l’assurance de votre prêt immobilier

Avec la loi Lagarde, les emprunteurs peuvent opter pour une délégation d’assurance pour le prêt immobilier. Cela signifie que vous avez la possibilité de ne pas souscrire à l’assurance qui vous est proposée par votre banque et de faire jouer la concurrence afin d’obtenir un meilleur taux. Cela est malheureusement trop souvent méconnu des emprunteurs.

Autre point important : depuis la rentrée en vigueur de la loi Hamon en juillet 2014, vous pouvez changer l’assurance de votre prêt immobilier. Pour cela, vous devez avoir souscrit à une assurance depuis un an et attendre la date anniversaire de la signature de votre assurance pour en changer. Pour finir, votre nouvelle assurance doit également proposer les mêmes garanties que votre assurance initiale.

Le saviez-vous ?

L’amendement Bourquin, aussi appelé loi Sapin, permet aux emprunteurs de résilier leur assurance de prêt immobilier, sans frais et à chaque date anniversaire de leur contrat. Alors, ne vous abstenez pas ! Faites jouer la concurrence.

6 - Transférez votre prêt immobilier

Cette pratique consiste à conserver votre prêt de départ. Cela signifie que vous conservez les conditions négociées initialement pour votre premier prêt immobilier au profit de votre nouveau projet. Malheureusement, elle n’est pas proposée par toutes les banques. Avec cette solution, les pénalités de remboursement anticipé peuvent être annulées. Un vrai avantage pour vous. Renseignez-vous auprès de votre organisme de prêt.

7 - Optez pour les garanties de prêt immobilier les plus avantageuses

Là aussi, il est essentiel de faire jouer la concurrence afin de dénicher les meilleures garanties à des tarifs défiant toute concurrence.

Par exemple, vous optez pour :

  • le cautionnement mutuel : la banque se porte garant et se substitue à vous lorsque vous ne pouvez plus payer votre prêt. Pour ce service, une cotisation mensuelle vous sera facturée. Dans ce cas de figure, les risques sont mutualisés. Cela signifie que la banque sera rapidement remboursée en cas défaillance et qu’il ne sera pas nécessaire de faire appel un notaire. Économies garanties à votre bénéfice !
  • l’hypothèque : votre bien est hypothéqué par la banque. Elle pourra ainsi vendre le bien en cas de non-paiement de vos mensualités. Cette garantie court tout au long de la durée du prêt et engendre des frais de notaire.

8 - Disposer d’un apport personnel

Avant de solliciter les banques pour un prêt immobilier, préparez votre projet d’achat en constituant votre apport personnel. Il faudra épargner environ 10 % du prix d’achat du bien. Ce montant ne prend pas en compte les frais de notaire qui s’élèvent à 7 % du prix d’achat si vous achetez dans l’ancien et à 2 % pour un bien acquis dans le neuf.

Concrètement, si le bien que vous souhaitez acquérir coûte 100 000 €, il vous faudra un apport personnel de 10 000 € minimum.

Le saviez-vous ?

L’apport personnel n’est pas obligatoire. Il facilite néanmoins l’obtention de votre prêt.

10 - Financer votre crédit immobilier par votre famille

Quelques précautions sont à prendre :

  • Établir une reconnaissance de dette entre l’emprunteur et le prêteur
  • Faire une déclaration auprès du fisc

Le financement de votre prêt par un membre de famille est un avantage défiant toute concurrence.
Si vous avez la chance d’être dans cette situation, ne réfléchissez pas, foncez !

À retenir

Différentes solutions s’offrent à vous pour baisser le coût de votre prêt. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence et à comparer les offres qui vous sont faites.

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Crédit immobilier pour auto-entrepreneur : conseils Crédit immobilier pour auto-entrepreneur : conseils Vous exercez sous le statut d’auto-entrepreneur et souhaitez souscrire un crédit immobilier ? Voici tout ce qu’il faut savoir !Comparateur Crédit Immobilier ! Gratuit et sans engagement...
  • Peut-on cumuler deux prêts immobiliers ? Peut-on cumuler deux prêts immobiliers ? Vous envisagez de souscrire deux prêts immobiliers ? Le cumul des crédits immobiliers est-il possible ? Réponses !Comparateur Crédit Immobilier ! Gratuit et sans engagement !Un emprunteur peut...
  • Courtier en crédit immobilier : quels avantages ? Courtier en crédit immobilier : quels avantages ? Vous hésitez à faire appel à un courtier pour votre prêt immobilier ? Découvrez quels sont les avantages à passer par l’intermédiaire de ce professionnel.Comparateur Crédit Immobilier !...
  • Crédit immobilier de 200 000 euros : quel taux ? Crédit immobilier de 200 000 euros : quel taux ? Vous avez trouvé le bien immobilier qu’il vous faut et celui-ci nécessite une demande de crédit de 200 000 euros ? Ou encore vous connaissez votre capacité d’emprunt et pouvez solliciter un...