Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Investissements Immobiliers > Crédit Immobilier > Caution ou hypothèque pour un prêt immobilier ? Que choisir ?

Caution ou hypothèque pour un prêt immobilier ? Que choisir ?

Caution ou hypothèque pour un prêt immobilier ? Que choisir ?

Vous vous apprêtez à souscrire un prêt immobilier ? Pour négocier un taux avantageux, vous devrez probablement apporter des garanties. Comment choisir entre la caution et l’hypothèque ?

Lorsqu’une banque accorde un crédit immobilier, elle veut la garantie d’être remboursée. L’existence d’une sûreté est non négociable, en plus de l’assurance de prêt immobilier. Les deux formes les plus courantes sont le cautionnement et l’hypothèque. Voici ce qu’il faut savoir sur ces deux garanties.

Hypothèque : définition, avantages et inconvénients

Qu’est-ce qu’une hypothèque ?

L’hypothèque est un acte notarié par lequel l’emprunteur s’engage à remettre son bien au créancier en cas de défaut de paiement. La présence de cette garantie n’a pas d’effet sur ses prérogatives de propriétaire dans la vie quotidienne. En effet, l’emprunteur peut habiter le logement concerné, le mettre en location, y réaliser des travaux ou même le vendre.

Quels sont les avantages de l’hypothèque ?

L’hypothèque offre plusieurs avantages au souscripteur :

  • Une capacité d’endettement plus élevée

Grâce à l’hypothèque, l’emprunteur peut convaincre la banque de lui accorder un prêt immobilier au montant plus élevé.

  • Une durée de remboursement plus longue

Cette garantie permet également d’allonger la durée de remboursement qui peut aller jusqu’à 30 ans.

  • Un prêt remboursable par anticipation

Lorsqu’il est associé à une garantie hypothécaire, le prêt peut servir à financer n’importe quel type de bien et être remboursé par anticipation.

Quels sont ses inconvénients ?

Le crédit hypothécaire présente quelques inconvénients à connaître :

  • Une garantie coûteuse

L’hypothèque peut s’avérer coûteuse pour l’emprunteur. Ses frais comportent : les émoluments proportionnels du notaire, les frais de formalités, la contribution de sécurité immobilière et les droits d’enregistrement. Pour un montant d’emprunt garanti par une hypothèque à hauteur de 100 000 euros, ils s’établissent par exemple à 1663 euros.

Pour avoir un aperçu des frais liés à sa mise en place dans le cadre d’un emprunt immobilier, vous pouvez utiliser un simulateur en ligne gratuit et sans engagement. Gardez néanmoins à l’esprit que les résultats sont donnés à titre indicatif.

  • La mainlevée reste à la charge de l’emprunteur

La mainlevée est une formalité qui sert à libérer le bien de la garantie. Les frais de cet acte sont à la charge de l’emprunteur.

  • La vente du bien immobilier en cas de défaillance

En cas de défaut de paiement, l’emprunteur verra son bien saisi puis vendu au profit du créancier à concurrence de la dette non éteinte.

Cautionnement du prêt immobilier : ce qu’il faut savoir

Définition du cautionnement

Le cautionnement représente l’engagement pris par un organisme financier spécialisé qui se porte garant du crédit immobilier contracté par l’emprunteur en cas de défaillance de ce dernier. Plus précisément, cette garantie lie trois acteurs : le créancier (la banque), le débiteur (l’emprunteur) et la caution (l’organisme de cautionnement).

Atouts de la caution dans le cadre d’un prêt immobilier

  • Récupérer la somme versée au terme du prêt

Si vous avez opté pour la caution Crédit Logement, organisme filiale de l’ensemble des grandes banques françaises, vous pourrez récupérer environ la moitié de ce que vous avez déboursé à la signature.

  • La rédaction d’un acte notarié n’est pas nécessaire

Contrairement à l’hypothèque ou à l’inscription en privilège de prêteur de deniers, la caution ne nécessite pas de faire appel à un notaire évitant ainsi le paiement de frais d’enregistrement.

  • Aucun frais de mainlevée

En cas de remboursement anticipé du crédit immobilier, aucun frais de mainlevée n’est applicable.

Limites du cautionnement

L’inconvénient principal du cautionnement réside dans la possibilité pour l’organisme spécialisé de refuser de garantir le prêt en fonction du profil de l’emprunteur.

Par conséquent, si la caution présente l’avantage d’être moins onéreuse, l’hypothèque n’est soumise à aucune condition d’acceptation. Le choix entre ces deux garanties dépend de votre profil et de vos besoins.

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers