Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Investissements Immobiliers > Crédit Immobilier > Mon conjoint est au chômage, puis-je emprunter pour un bien immobilier ?

Mon conjoint est au chômage, puis-je emprunter pour un bien immobilier ?

Mon conjoint est au chômage, puis-je emprunter pour un bien immobilier ?

Lorsque l’on souhaite réaliser un crédit immobilier pour acquérir son bien, la banque s’intéresse tout particulièrement à nos revenus. Alors, si son conjoint est au chômage, on se pose naturellement la question de savoir si l’on peut tout de même emprunter.

La réponse est oui, mais mérite d’être détaillée. Nous vous expliquons l’essentiel pour vous donner toutes les chances de décrocher votre prêt immobilier, même si l’un des deux conjoints ne travaille pas.

L’impact du régime matrimonial pour un crédit immobilier

Tout d’abord, rappelons qu’il est possible d’emprunter seul, sans même que votre conjoint au chômage n’ait besoin de signer l’offre de prêt. Cependant, selon votre régime matrimonial, les conséquences sur la propriété du bien immobilier ne sont pas les mêmes :

  • Vous vous êtes pacsés avant 2007 : les biens acquis durant votre union sont réputés appartenir à chacun pour 50 %, à moins d’opter pour une indivision lors de l’acquisition du bien, permettant de répartir les quotités de chacun,
  • Vous vous êtes pacsés à partir de 2007 ou êtes mariés sous le régime de la séparation de biens : à moins d’une convention de PACS spécifique, les biens acquis pendant votre union appartiennent à celui qui les achète,
  • Vous êtes mariés sous le régime de la communauté légale réduite aux acquêts ou sous le régime de la communauté universelle : les biens acquis durant votre union appartiennent à la communauté à parts égales, ainsi que les dettes.

Dès lors, tout crédit contracté par des conjoints mariés sous le régime de la communauté engage l’autre conjoint. Ils sont l’un comme l’autre solidaires du paiement de la dette et la banque peut exiger le paiement à l’autre conjoint.

L’impact de la situation de chômage de l’un des conjoints dans un crédit immobilier

Si le conjoint au chômage est co-emprunteur ou si le couple est marié sous le régime de la communauté, la banque va regarder en priorité les revenus de la personne qui travaille. Elle ne retient pas les aides qui peuvent être versées par Pôle Emploi, car elles n’ont pas vocation à durer dans le temps et ne sont, par nature, pas garanties. Cependant, le couple n’aura d’autre solution que de faire le crédit immobilier à deux, puisqu’ils sont solidaires des dettes.

Dans le cas où l’un des conjoints est au chômage mais avec un PACS de 2007 ou plus ou un mariage sous le signe de la séparation de biens, l’emprunteur est libre de décider si son conjoint est, ou non, co-emprunteur.

Pour autant, quelle que soit votre régime matrimonial (ou votre absence de régime matrimonial), l’établissement bancaire sera particulièrement attentif à votre « reste à vivre », c’est-à-dire la somme dont vous disposez mensuellement après avoir payé votre échéance de crédit immobilier.

Celle-ci doit être d’environ 700 euros par adulte et 300 euros par enfant pour mettre toutes les chances de votre côté. Indirectement, la situation de chômage de votre conjoint a donc un impact sur le montant dont vous devez disposer tous les mois.

Prenons l’exemple d’un couple sans enfant où Madame gagne 2 000 euros par mois et où Monsieur est au chômage. La banque va considérer que les mensualités de prêt ne peuvent pas dépasser 600 euros, afin de laisser 1 400 euros au foyer pour vivre.

Comment obtenir un prêt immobilier avec un conjoint au chômage ?

Si votre projet est d’emprunter pour constituer la résidence principale de la communauté, que vous souhaitez que chaque membre du couple accède à la propriété, alors essayez d’attendre pour conclure le prêt dans la mesure du possible. En effet, un retour à l’emploi du conjoint permet d’avoir un meilleur dossier de prêt d’une part, et d’emprunter davantage d’autre part.

Malgré tout, si vous ne souhaitez pas reporter l’achat immobilier, respectez les conditions suivantes pour décrocher votre crédit :

  • Soyez raisonnable dans votre demande : le projet immobilier ne doit pas être excessif,
  • Ayez un apport personnel conséquent : au moins 10 % du coût total de votre acquisition, mais 20 % ou 30 % sont idéaux,
  • Démontrez la stabilité professionnelle du conjoint travaillant : être en CDI, titulaire de la fonction publique, ou à son compte depuis au moins 3 ans avec des revenus en augmentation,
  • N’ayez pas de crédits à la consommation en cours : vous pouvez tout au plus conserver un crédit automobile,
  • Faites valoir vos droits aux allocations familiales si vos enfants sont jeunes : les allocations familiales constituent un revenu quasi-certain jusqu’à la majorité de vos enfants et peuvent être retenues comme une ressource,
  • Limitez votre taux d’endettement à 30 % : habituellement fixé à 33 %, voire 35 % pour l’acquisition de la résidence principale, le limiter permet souvent de faire fléchir la banque,
  • Ayez un reste à vivre d’au moins 1 400 euros pour un couple, et davantage si vous avez des enfants,
  • Présentez un dossier bancaire irréprochable : des comptes soignés avec un minimum d’épargne mensuelle, aucun découvert ni aucun rejet de paiement,
  • Vérifiez si cette situation provisoire peut vous être utile pour obtenir un prêt aidé comme le PTZ Prêt à Taux Zéro qui tient compte des ressources du ménage.

Par ailleurs, vous pouvez proposer à l’établissement prêteur une caution solidaire et personnelle d’un parent. Cette dernière engage la caution sur son patrimoine pour rembourser le prêt à votre place si vous venez à être défaillant.

Comment emprunter pour un prêt immobilier avec un conjoint sans revenus ?

Comme dans tout dossier de prêt, une aide extérieure est toujours bienvenue. Elle permet d’y voir clair rapidement sur la faisabilité de votre projet, le montant de votre prêt immobilier, le coût total du crédit, etc.

Vous pouvez faire appel à un courtier spécialiste du crédit immobilier, ou bien utiliser un comparateur de prêt en ligne, comme celui que nous mettons à votre disposition sur notre site. L’avantage ici est que la comparaison est absolument gratuite et sans engagement.

Bon à savoir : si vous empruntez en couple malgré une situation de chômage, sachez que chaque conjoint devra souscrire à une assurance emprunteur. Pour faire des économies sur ce poste de dépense, pensez à la délégation d’assurance, chacun étant libre de choisir son assureur.

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers