Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Gestion de Patrimoine > Top 10 des meilleurs investissements pour 2021

Top 10 des meilleurs investissements pour 2021

Top 10 des meilleurs investissements pour 2021

Alors que le dernier trimestre de l’année 2021 arrive, vous vous demandez dans quels placements investir votre argent pour faire fructifier votre épargne. La situation sanitaire et économique en France, en Europe et dans le monde rendant les marchés financiers incertains, il n’est pas évident de s’y repérer.

Dans ce contexte particulier, nous avons établi pour vous le top 10 des meilleurs investissements à réaliser sur 2021, agrémentés de quelques conseils pour faire le bon choix.

Investissement n°1 : livret A, livret de développement durable et livret d’épargne populaire

Les livrets bancaires réglementés sont et restent un placement recherché, puisque leur taux d’intérêt et garanti par l’État d’une part, et qu’ils ne présentent pas de risque de liquidité d’autre part.

Cependant, les cumuler ne sert à rien, mieux vaut prendre le plus avantageux pour votre situation et y laisser un montant d’épargne plafonné. En effet, les taux actuels de ces livrets sont au plus bas, et le taux d’intérêt servi peine à suivre l’inflation.

Aussi, privilégiez, par ordre chronologique, les placements suivants :

  • Le LEP Livret d’Épargne Populaire : avec un taux d’intérêt de 1 %, c’est le plus intéressant des livrets réglementés, mais il est réservé aux foyers fiscaux ayant les revenus les plus modestes. Son plafond est de 7 700 euros,
  • Le LDDS Livret de Développement Durable et Solidaire : ex-Codevi et ex LDD, le LDDS propose un taux d’intérêt de 0,5 % seulement avec un plafond de 12 000 euros, il sert à financer les PME,
  • Le livret A : il est accessible aux mêmes conditions que le LDDS, mais avec un plafond supérieur de 22 950 euros.

Notre avis : laissez sur vos livrets d’épargne sécurisé l’équivalent de 3 à 6 mois de salaire, il s’agit là d’épargne de précaution dans laquelle vous pouvez piocher en cas de coup dur.

Investissement n°2 : l’assurance vie

L’assurance vie a toujours de beaux jours devant elle et reste un des placements préférés des Français. Elle a su évoluer pour s’adapter à la nouvelle demande des épargnants, à savoir l’alliance entre sécurité et optimisation des gains.

Si ce placement a pu autrefois être décrié pour ses frais trop nombreux à supporter, il est intéressant de souligner qu’aujourd’hui, la multiplication des offres d’assurance vie en ligne permet de pallier cet inconvénient.

Sur une assurance vie, vous profitez de nombreux avantages :

  • Un fonds euros entièrement sécurisé, sans risques de perte financière, avec un taux de rendement net généralement plus élevé que sur un livret d’épargne,
  • Une multitude d’unités de compte sur les contrats d’assurance vie multisupports, permettant d’investir en obligations, en actions, en OPCVM, en SCPI, en trackers, etc., selon le contrat choisi,
  • Une fiscalité attractive sur les retraits après 8 années de détention,
  • Une transmission facilitée de votre patrimoine, hors succession, au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) de votre choix.

Notre avis : l’assurance vie est un produit simple à utiliser, idéal pour ceux qui souhaitent centraliser leurs investissements et pouvoir effectuer des retraits à tout moment en cas de coup dur.

Investissement n°3 : le plan d’épargne en actions

Comme son nom l’indique, le PEA Plan d’Épargne en Actions permet d’investir dans des actions… Mais pas seulement. En effet, il s’agit d’une enveloppe au sein de laquelle l’argent transite sur un compte espèces avant d’être investi.

Au programme, vous pourrez choisir, selon les PEA, entre actions, parts de société, trackers et parfois même ETF. L’avantage du PEA est sans conteste son attractivité fiscale, puisque les retraits effectués après 5 ans n’entraînent pas la clôture du plan et ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu.

En revanche, le plafond du PEA est de 150 000 euros et il est nécessaire d’être domicilié en France pour pouvoir en bénéficier. Le saviez-vous ? Les mineurs aussi peuvent avoir un PEA, on l’appelle le PEA jeunes, plafonné à 20 000 euros.

Notre avis : le PEA est un excellent complément à l’assurance vie, et préférable au CTO Compte Titre Ordinaire afin de profiter de l’exonération d’impôts tout en investissant sur des supports en actions.

Investissement n°4 : le plan épargne retraite

Le PER, qui a remplacé le PERP, le PERCO et les contrats Madelin est similaire à un contrat d’assurance vie, mais destiné à financer… La retraite ! Et à la clé, vous bénéficiez d’une gestion pilotée sur votre contrat permettant d’optimiser les actifs détenus progressivement, en fonction de la date de votre départ à la retraite.

Outre cet avantage, vous bénéficiez également d’un abattement d’impôt sur les versements réalisés, plafonné à 10 % de vos revenus professionnels (revenus salariés ou bénéfices).

Vous pourrez sortir de ce contrat à l’âge de la retraite en optant pour un versement en capital, en rente, ou bien en préférant une sortie mixte. À noter que certains cas de sortie anticipée sont expressément prévus par la loi (invalidité, décès, expiration des droits au chômage, surendettement, liquidation judiciaire, achat de la résidence principale).

Notre avis : le PER, qu’il soit individuel ou d’entreprise, est un contrat intéressant, mais il est nécessaire de l’appréhender comme un produit d’épargne à long terme et en complément d’autres solutions plus « liquides ».

Investissement n°5 : les SCPI

Les SCPI vous permettent d’investir dans l’immobilier sans subit les contraintes que connaissent les propriétaires. Vous achetez des parts de sociétés civiles de placement immobilier.

Ces sociétés sont à la tête d’un parc immobilier et en ont la gestion locative. Elles peuvent être spécialisées dans l’immobilier locatif, l’immobilier tertiaire, l’immobilier défiscalisant, ou détenir plusieurs de ces valeurs.

L’avantage actuel de ces placements est la rentabilité, puisque certaines SCPI affichent des rendements de l’ordre de 5 % quand le livret A fait 10 fois moins. Cependant, il vous faudra compter 5 000 à 10 000 euros et envisager ce placement sur 10 années minimum.

Notre avis : les SCPI ont le vent en poupe, mais ne sont pas à l’abri des pertes financières en cas de crise et de chute de la bulle immobilière. Pour un ticket d’entrée moins élevé, vous pouvez envisager l’achat de parts de SCPI via l’assurance vie, le PEA ou le PER afin de diversifier votre épargne.

Investissement n°6 : les obligations et les actions

Les obligations sont des titres de créance, destinés à prêter de l’argent à une entreprise ou à l’État en contrepartie d’une rémunération appelée coupon. Vous pouvez espérer un rendement de l’ordre de 2 % à 5 % en fonction de la durée de votre placement.

Les obligations, de façon générale, sont des investissements moins risqués que les actions, mais au rendement moindre, car les risques de hausse et de baisse sont beaucoup plus modérés.

Les actions cotées en bourse, quant à elles, sont un investissement plus risqué, mais plus rentable à long terme puisque vous pouvez espérer un rendement de l’ordre de 6 % à 10 % en fonction des actions choisies.

Néanmoins, nous vous rappelons que les obligations comme les actions peuvent entraîner une perte de capital. Prévoyez un horizon de placement d’une dizaine d’années, voire plus, pour tirer votre épingle du jeu.

Notre avis : Privilégiez 15 % d’obligations et 15 % d’actions dans votre portefeuille pour un investissement équilibré. Ne misez pas tout sur le même cheval, pour lisser le risque de perte.

Investissement n°7 : les trackers et ETF

Les ETF Exchande Trade Fund, ou trackers, sont des fonds d’investissement qui reproduisent la performance des principaux indices boursiers. Ainsi, un tracker peut répliquer le CAC 40, le Dow Jones, mais également le marché européen ou asiatique par exemple.

L’avantage d’un tracker est que vous n’achetez pas d’actions chez Airbus par exemple, mais dans de nombreuses sociétés à la fois. Ainsi, vous diluez le risque de perte. Si Airbus fait faillite, votre tracker ne s’effondre pas totalement puisqu’il est constitué de nombreuses valeurs.

Vous pouvez en attendre une rentabilité aussi élevée qu’avec les actions, mais avec un risque moins élevé. De plus, même les non experts peuvent profiter de ces « enveloppes d’actions » prêtes à l’emploi.

Notre avis : vous pouvez investir en ETF via la plupart des produits d’épargne comme l’assurance vie, le PEA ou le PER, ou bien profiter d’offres en ligne attractives avec des frais moindres. En revanche, restez avec un acteur situé en Europe pour éviter au maximum les risques liés au distributeur.

Investissement n°8 : l’investissement immobilier

L’immobilier reste une valeur sûre, un investissement en « dur ». Cependant, il impose que vous obteniez un prêt bancaire pour financer l’investissement, et bien entendu un minimum de gestion.

Notre avis : l’investissement immobilier est à réserver aux investisseurs qui ont du temps à consacrer à la gestion immobilière et les épaules assez larges pour financer les réparations éventuelles de leur bien immobilier.

Investissement n°9 : l’or

L’or est la valeur refuge par excellence. Lorsque la bourse s’effondre, le prix de l’or grimpe en flèche. Alors, si vous écoutez nombres d’économistes, c’est le moment d’investir, à l’annonce d’un possible crack boursier.

Cependant, rappelez-vous que l’or n’est bénéfique qu’à long terme, voire très long terme, à moins de saisir les opportunités d’achat et de vente au bon moment.

Notre avis : privilégiez l’or « virtuel » à l’or physique, sur des sites internet spécialisés et reconnus, ou bien par l’intermédiaire d’un tracker répliquant son cours (non officiel en France).

Investissement n°10 : la crypto monnaie

Certainement l’investissement le plus risqué de cette liste, notamment parce qu’il n’a pas été éprouvé par les années, la crypto monnaie n’en demeure pas moins très attractive sur une perspective d’investissement à long terme.

Notre avis : n’investissez qu’une petite partie de votre épargne en monnaie cryptographique (5 à 10 %) et privilégiez le bit coin, en raison de sa relative stabilité et de son ancienneté.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers