Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Investissements Immobiliers > Crédit Immobilier > Crédit immobilier sans caution, ni hypothèque : est-ce possible ?

Crédit immobilier sans caution, ni hypothèque : est-ce possible ?

Crédit immobilier sans caution, ni hypothèque : est-ce possible ?

Pour accorder un crédit immobilier à l’emprunteur, la banque s’assure toujours de la solvabilité du demandeur. Par ailleurs, elle s’assure de pouvoir être remboursée en cas de défaut de paiement.

C’est pourquoi elle prend des garanties avant d’accorder un crédit, le cautionnement mutuel et l’hypothèque étant les plus utilisés. Mais il existe des alternatives, qui peuvent correspondre à certains profils d’emprunteurs.

À quoi sert la caution ou l’hypothèque au sein d’un crédit immobilier ?

Tout d’abord, il faut comprendre que la caution ou l’hypothèque sont un engagement fort. En pratique, l’établissement bancaire prêteur peut saisir votre bien immobilier en cas d’hypothèque conventionnelle, et l’organisme de caution mutuelle peut saisir vos biens en cas de non remboursement.

Ce sont donc des garanties qui servent avant tout à la banque, assurée de récupérer l’argent prêté d’une manière ou d’une autre. Que l’on soit clair, aucun établissement de crédit ne vous accordera un crédit immobilier sans prise de garantie, même si vous êtes dans une excellente situation financière, sauf rares exceptions.

En revanche, un établissement de crédit peut consentir à d’autres types de garanties, à savoir le PPD Privilège de Prêteur de Deniers ou le nantissement.

Crédit immobilier sans caution ni hypothèque

C’est possible avec le PPD

Le PPD ressemble à s’y méprendre à l’hypothèque. En effet, il permet à la banque prêteuse (le créancier) de saisir le bien immobilier de son client (le débiteur). Le fruit de la vente immobilière permet alors de se rembourser le capital restant dû sur le crédit immobilier.

Mais le PPD présente l’avantage d’être moins coûteux que l’hypothèque pour l’emprunteur. Une mainlevée du privilège, payante, devra cependant être effectuée en cas de remboursement anticipé de l’emprunteur. Enfin, sachez que le PPD ne peut servir de garantie que sur un bien ancien, c’est-à-dire déjà construit.

C’est possible avec le nantissement

Le nantissement consiste à prendre en garantie une partie du patrimoine de l’emprunteur. Il porte donc sur tout ou partie d’un placement. En pratique, il peut s’agir d’un compte épargne, d’une assurance vie ou encore d’un compte titres.

Le montant disponible sur le bien nanti doit être au minimum égal au capital emprunté pour que la banque accepte le contrat de nantissement. En revanche, sachez que toute opération sur votre placement, demandée pendant la durée du nantissement, doit être autorisée par la banque.

L’avantage revient ici aux personnes les plus aisées, puisque le nantissement est la moins chère des garanties dans le cadre d’un crédit immobilier. Encore faut-il avoir une épargne suffisante, et être sûr de ne pas en avoir besoin pendant de nombreuses années.

C’est (rarement) possible sans aucune garantie

Les prêts immobiliers consentis sans aucune garantie sont très rares. Pour pouvoir en bénéficier, il est essentiel d’avoir un excellent dossier, mais également une demande raisonnable. Cela signifie que votre crédit immobilier doit porter sur un petit montant, compris entre 50 000 euros et 75 000 euros maximum.

En dessous de 50 000 euros, sachez que vous pourrez plus facilement faire l’impasse sur les garanties, mais vous ne pourrez pas bénéficier d’un emprunt immobilier, seulement d’un crédit à la consommation. Or, le crédit à la consommation revient plus cher que le crédit immobilier, quand il porte sur des montants conséquents.

Pour espérer un crédit immobilier sans aucune garantie, il vous faudra :

  • Avoir un apport personnel de 50 % ou plus,
  • Emprunter sur une durée courte de 10 ans maximum,
  • Présenter un profil emprunteur irréprochable.

En d’autres termes, 99 % des emprunteurs auront recours à une garantie pour souscrire un crédit immobilier. La plus fréquente est le cautionnement, en raison de son coût raisonnable. Dans l’ancien, le PPD peut lui être préférable financièrement en fonction des situations.

Quelle que soit la garantie adossée à votre crédit immobilier, sachez qu’elle ne représente pas à elle seule un facteur de décision. En effet, le coût d’un crédit immobilier est également impacté par le prix de l’assurance emprunteur, le taux d’intérêt accordé et les frais de dossier. Dans tous les cas, une étude comparative, avec un courtier ou un simulateur en ligne, doit être opérée avant de signer votre offre de prêt immobilier définitive.

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers