Vous êtes ici : Les dossiers d'Assurément Invest > Placements Financiers > Produits Financiers > Le PER : quel fonctionnement ? Est-ce une bonne stratégie de placement ?

Le PER : quel fonctionnement ? Est-ce une bonne stratégie de placement ?

Le PER : quel fonctionnement ? Est-ce une bonne stratégie de placement ?

Le PER ou Plan d’Épargne retraite est un produit d’épargne qui vous permet de bloquer de l’argent pendant votre activité professionnelle et de bénéficier des revenus complémentaires pendant votre retraite. Par contre, savez-vous si ce placement est rentable ? est-il possible de libérer votre capital ? Est-il toujours générateur d’intérêts au moment de la prise de votre retraite ? Voici de nombreuses questions que vous vous posez, avant de le souscrire, si vous êtes intéressé.

Définition du PER

Le PER est un produit d’épargne retraite existant depuis 2003. Il est dit « tunnel », car les fonds épargnés sont bloqués pendant la durée du contrat jusqu’au jour de votre retraite. Le PER est un placement à long terme et vous permet de capitaliser afin de pouvoir prétendre à une rente complémentaire lorsque vous partirez en retraite. Vous pouvez aussi choisir un versement sous forme de capital comportant vos versements cumulés et les intérêts que votre capital a générés. Le PER reste soumis à une réglementation importante et à divers contrôles, car c’est un contrat par capitalisation souscrit de façon individuelle et facultative pendant votre activité professionnelle pour financer un complément de retraite. Ce contrat est proposé par des mutuelles, des banques, des organismes de prévoyance et des compagnies d’assurances.

Comment fonctionne le PER ?

Si vous souscrivez un PER, vous allez verser des cotisations pendant tout le temps ou vous serez actif jusqu’à la date de votre départ en retraite. Les cotisations sont libres. Elles varient entre 50 et 2 000 € et sans condition de montant ni plafond de versements ou de minima annuel. Vous pouvez malgré tout choisir des versements programmés dont les dates et les montants sont définis à la souscription de votre contrat. Vous avez quand même la possibilité par la suite, de modifier ou d’interrompre ces dépôts. Le but du PER est de percevoir une rente viagère du moment de votre départ en retraite jusqu’à votre décès. Vous avez quand même la possibilité de débloquer ces fonds avant la retraite, si vous êtes :

  • en cessation d’activité suite à liquidation judiciaire,
  • en fin de droit aux allocations de chômage,
  • en surendettement,
  • en invalidité de 2e ou 3e catégorie,
  • dans le but d’acquérir une résidence principale,
  • en cas de décès du conjoint.

À noter que depuis la loi PACTE du 22 mai 2019, il est possible de débloquer la totalité de votre capital PER avant votre départ à la retraite pour acquérir votre résidence principale ou à cause d’un accident de la vie. Avant cette loi, la possibilité de sortir le capital pour ces raisons était limitée à 20 % seulement du capital du PER.

Comment est géré un PER ?

En fonction de l’organisme que vous choisissez pour souscrire un PER, il vous sera proposé plusieurs formes de gestion. Ainsi, vous vous verrez proposer :

  • La gestion pilotée qui est la gestion par défaut du PER et qui permet de sécuriser votre épargne à l’aide d’arbitrages automatiques
  • La gestion évolutive et/ou sécurisée dont les sommes sont affectées dans des supports financiers et des fonds en euros sécurisés
  • La gestion libre est la troisième solution qui vous permet de choisir la répartition de vos versements dans divers produits financiers, mais elle comporte des risques. Par contre, vous avez la possibilité de changer vos répartitions quand vous le souhaitez.

Sur quels supports financiers sont investis les versements du Plan d'Epargne Retraite ?

Les versements que vous investissez pour votre PER sont répartis sur des supports financiers garantis ou des supports plus risqués. Les supports garantis sont des fonds euro-croissance et des fonds euros pour lesquels vous ne prenez aucun risque. Ces supports ont un rendement assez faible.

Les supports plus risqués sont des OPVCM, des fonds profilés, des actions, des obligations, des unités de compte ou des obligations. Leur rendement est supérieur à celui des supports garantis, mais vous avez le risque de perdre une partie ou la totalité des sommes investies.

Pourquoi investi dans un PER ?

Le PER est un produit financier d’épargne vous permettant d’envisager votre retraite plus sereinement grâce à un complément de revenus non-négligeable qui vous sera versé dès votre départ en retraite et jusqu’à la fin de votre existence sous forme de rente viagère.

Si vous investissez sur fonds en euros, votre placement sera sans risque et sécurisé. De plus, vous pourrez sortir votre capital à 100 % si vous choisissez de liquider votre PER et vous pourrez l’investir ailleurs. Vous pouvez encore vous servir de la totalité de votre PER pour acheter une résidence principale et en cas de décès, votre conjoint et vos enfants sont protégés si vous les avez nommés bénéficiaires. Dans ce cas, ils percevront la totalité ou la partie de la rente sans avoir à payer de droits de succession. Pour finir, ce produit vous laisse une grande liberté de dépôt, car il n’existe pas de plafond minimum ou maximum.

Le PER et la fiscalité

Le PER est encore un produit d’épargne vous faisant bénéficier de nombreux avantages fiscaux, car il permet de :

  • Déduire les versements des autres revenus imposables chaque année dans la limite de votre plafond fiscal
  • De profiter du report de la disponibilité du plafond non utilisé pendant les 3 années suivantes, et même d’utiliser la disponibilité du conjoint
  • Les cotisations versées ne comptent pas dans le plafonnement des niches fiscales

Qui a intérêt à souscrire un PER ?

Le PER est une bonne stratégie de placement pour tous les contribuables ayant encore une activité professionnelle, et ce, quel que soit leur statut. Il comporte quand même un âge limite d’adhésion fixé à 65 ou 70 ans. Plus vous êtes soumis à une forte imposition sur le revenu et plus ce produit financier est intéressant, car vous pouvez déduire vos versements de votre revenu imposable, et même les reporter si vous dépassez le plafonnement. Attention toutefois si vous liquidez votre PER, car le capital ou la rente seront alors imposables au même titre que vos retraites et assujetti à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux après un abattement de 10 %. Si vos revenus sont moins forts à la retraite comme ceux des professions libérales, le PER est un bon placement. Si c’est l’inverse, il vaut mieux vous tourner vers un autre produit d’épargne.

Y a-t-il des frais s’appliquant au PER ?

À la souscription du PER, vous allez payer une somme (souvent forfaitaire) correspondant à des frais d’adhésion. En cours d’épargne et à chaque dépôt, des frais sont prélevés à chaque versement allant de 0 à 5 %. Il existe encore des frais de gestion dont le montant varie entre 0,6 et 1,2 % des versements de l’année. Des frais d’arbitrage sont encore prélevés à chaque distribution de l’épargne. Leur montant varie de 0 à 1 %. Quand vous percevez la rente, il existe encore des frais de conversion de 3 % au maximum et prélevés en un montant unique le jour de votre retraite. Ils sont assortis aux frais sur les arrérages de rente prélevés à chaque versement de rente et pour un montant allant jusqu’à 4 %.

Pour choisir un PER, utilisez un comparateur en ligne pour trouver le produit d’épargne le plus adapté à votre budget.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers